Le mot du 25 août 2018 (1)

La question du jour (et la réponse)

 

          « Bonjour,

          Comment écrivez-vous  :  « Ces robes aux couleurs orange vitaminée » ?  Je pense que le « e » de « vitaminée » est fautif.

Merci d’avance de votre réponse. »

 

 

J’ignore quelle nuance précise désigne « orange vitaminée »…   A priori, je suppose qu’il s’agit, dans le langage de Trissotin , de Vadius et  Marie-Chantal,  de « créatifs », de publicitaires,  d’un orange qui serait tout bonnement… orange.  Ni fadouille, ni pâlot, ni « sanguin ».  De plus,  il y aurait donc plusieurs oranges (« aux couleurs ») de la prétendue nuance dite « orange vitaminée » ?!…

Plutôt que de songer à « UN orange vitaminé »,  je pense qu’il faut comparer à « fraise écrasée »   (des robes fraise écrasée) cette orange vitaminée.  Donc, j’écrirais : « Ces robes à la couleur orange vitaminée », « des robes orange vitaminée ».

Si les créateurs voulaient parler d’UN orange qui serait « tapant », « flambant », « intense », « cru », « lumineux », etc.,  il leur aurait fallu adopter : « des robes à l’orange vitaminé »…

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.