Le mot du 14 septembre 2018 (1)

La question du jour (et la réponse)

 

« Bonjour,

Quand on rapporte les propos d’un seul personnage, comme ci-dessous, doit-on les mettre à la ligne ou à la suite ? 

 

Par exemple : 

 

Pendant  toute  l’heure  de mon premier cours, le piano est resté muet. Seule la voix de M. Y me guidait.

 

  • Le placement de vos bras et de vos épaules, mademoiselle X !
  • Ne tirez pas sur la barre !
  • Votre arabesque… En appui sur la jambe de terre, mademoiselle X.
  • Tous les doigts de pied au sol !
  • Ne laissez pas tomber le genou.

ou : 

Pendant toute l’heure de mon premier cours, le piano est resté muet. Seule la voix de M. Y me guidait.

– Le placement de vos bras et de vos épaules, mademoiselle X ! Ne tirez pas sur la barre !  Votre arabesque… En appui sur la jambe de terre, mademoiselle X. Tous les doigts de pied au sol ! Ne laissez pas tomber le genou.

 

Merci d’avance pour votre réponse ! »

 

 

 

 

Selon  moi,  il  est  préférable,  afin de refléter la répétition des remarques-remontrances  de ce M. Y, de les enchaîner, mais en les séparant par des points de suspension parce qu’elles ne sont pas dites à la suite, d’une traite (ou certainement pas tout le temps, en tout cas) :

 

 

Pendant toute l’heure de mon premier cours, le piano est resté muet. Seule la voix de M. Y me guidait  :    « Le placement de vos bras et de vos épaules, mademoiselle X ! »…  « Ne tirez pas sur  la  barre  ! »…    « Votre  arabesque  ! »… « En  appui  sur  la  jambe  de  terre, mademoiselle X ! »…  « Tous les doigts de pied au sol ! Ne laissez pas tomber le genou !… » (= si les deux dernières remarques sont assénées d’une traite)

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.