Le mot du 30 septembre 2018 (3)

Pan sur le bec !

Il me faut présenter mes excuses aux participants de la dictée d’Antony.  Une regrettable confusion  m’a fait écrire « gita » pour gîta.  La prétendue « nouvelle orthographe », heureusement, ne s’est pas imposée dans les dictionnaires de référence, et ce verbe a bien toujours son « chapeau ».  Les confrères du Canard enchaîné  coupables de bévues, et dénoncés dans les « Pan sur le bec ! » (ce qui est un cas unique, sauf erreur, au sein d’un journal),  sont en principe condamnés à payer une tournée générale à la rédaction.  Je ne puis en faire de même, mais je m’engage à faire un petit quelque chose pour les compétiteurs de samedi dès que je les reverrai lors de prochaines dictées (voire dans un an… à Antony).

Cette bourde, je viens de le vérifier sur les copies, ne modifie quasiment pas le classement, qui s’établit définitivement ainsi pour les tout premiers :  1ers ex aequo  Paul Levart et Cédric Jeancolas; 3e Clément Bohic; 4es ex aequo  Christian Maricourt et Eric Imbert.  Aucune modification pour toute la suite du classement.  Etant donné la valeur et la nature des prix attribués, personne n’a été lésé, fort heureusement.

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.