Le mot du 28 octobre 2018 (3)

L’ambiguïté du jour

 

À l’occasion d’une élection partielle, il est dit, dans un journal de la presse quotidienne régionale, que « la candidate bat la campagne »… Souhaitant devenir députée, cette personne déploie tous azimuts son activité, allant sur  les marchés, visitant les commerçants, tenant des meetings dans des salles communales, trinquant un peu partout dans les cafés et restaurants, etc. Elle « fait campagne », quoi, en parcourant en tous sens la circonscription !

Mais cette expression battre la campagne est surtout employée,  donc comprise,  au sens figuré… et dépréciatif  d’ « esprit  −  donc de personne  −  qui déraisonne, qui divague » !

 

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.