Le mot du 19 novembre 2018 (2)

La question du jour n° 2 (et la réponse)

 

          « Bonjour,  Monsieur  Colignon,

 

         Je rebondis sur le « Mot du jour »  de ce jour, car je m’interroge sur l’expression « prendre un virage à 180° »… Si mes souvenirs (lointains) de géométrie ne me trahissent pas, virer à 180°, c’est rester sur une ligne droite,  donc ne pas changer de cap ?!? »

 

 Je reprends une réponse : l’expression  faire un virage à 180 degrés signifie « faire volte-face, effectuer un changement brusque et soudain d’orientation, d’attitude, d’opinion, etc. ». Elle s’inscrit dans la foulée des expressions créées à partir du sens figuré de virage, « changement notable (de vocation, d’attitude, de politique) », telles que virage à droite ou virage à gauche (en politique), prendre le virage, virage ambulatoire et virage technologique. Les 180 degrés correspondent, au propre comme au figuré, à un demi-tour. Notons que l’on peut remplacer le verbe faire par effectuer, opérer, amorcer, etc.

 

Exemples :

– Après avoir été six mois au chômage, Martine a décidé de faire un virage à 180 degrés  =   la spécialiste du prêt-à-porter veut devenir mécanicienne !

– Jadis petit-bourgeois, Jacques a effectué un virage à 180 degrés et il est aujourd’hui un fervent militant libertaire !

– Le gouvernement a rapidement opéré un virage à 180 degrés devant l’ampleur de la contestation populaire.

 

 

  1. B.: Une erreur courante consiste à dire ou à écrire « un virage à 360 degrés », alors que c’est le sens de « virage à 180 degrés » qui est recherché. Il faut se rappeler qu’en parcourant 360 degrés… on se retrouve au point de départ, puisqu’on décrit alors un cercle complet !

 

 

 

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.