Le mot du 30 décembre 2018 (2)

Le point d’orthotypographie du jour

(extrait du dictionnaire orthotypographique à paraître en janvier au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris)

 

ÂGES (LES)

Les âges sont des durées. Ils s’écrivent en toutes lettres dans tous les textes :

Élise va sur ses huit ans.

Victor Hugo a vécu plus de quatre-vingts ans.

La guerre de Cent Ans a duré cent seize ans.

L’usage a évolué, et maintenant, en presse, pour gagner de la place, pour rendre les nombres plus lisibles immédiatement, pour faciliter la rédaction des titres, quasiment toutes les publications sont passées à la composition des âges et des durées en chiffres. Sauf quand il s’agit de locutions et expressions figées par l’usage.  Dans des textes dits littéraires, dans les livres, on écrit toujours les âges et les durées « au long », c’est-à-dire en toutes lettres.

  • Quand on est dans un texte littéraire on évite de couper, en fin de ligne, entre un nombre exprimé en lettres et les mots an(s), année(s), lustre(s), décade(s) [= dix jours !], décennies, sauf si l’on est sur de petites justifications (justification = petite longueur, ou largeur si l’on préfère, des lignes d’un texte). Si les âges ou les durées sont composées « au court », c’est-à-dire en chiffres, l’interdiction de couper est générale quelle que soit la justification.
  • L’écriture des âges en chiffres est admise pour les énumérations, voire recommandée dans les tableaux, dans les travaux statistiques.
  • Âge s’écrit sans majuscule même dans les locutions et expressions désignant des périodes historiques, des âges mythiques ou mythologiques : l’âge de la pierre taillée, l’âge de la pierre polie, l’âge de bronze, l’âge du fer, l’âge du renne, l’âge du mammouth… (périodes historiques et protohistoriques) ; l’âge d’or, l’âge d’argent, l’âge d’airain, l’âge de fer (âges mythiques).
  • On écrit : le Moyen Âge, avec deux majuscules, sans trait d’union. Minuscule à bas et à haut dans : le bas Moyen Âge, le haut Moyen Âge.

N.B. : Il n’y a pas d’espace dans les « noms » d’années :

C’était en 1300 av. J.-C.

mais il y en a un (ou une) dans les nombres d’années :

Ces grandes plaines étaient encore, 1 300 ans av. J.-C., des…

 

Les commentaires sont fermés.