Le mot du 12 janvier 2019 (2)

Le point d’orthotypographie du jour

 

ANIMAUX (NOMS D’)

Les noms d’animaux se composent en caractère romain, sans guillemets, avec une majuscule (voire des majuscules si un adjectif épithète précède le substantif important, nom commun ou nom propre… ou bien dans des cas d’espèce très particuliers) :

Choupinette – c’était le nom de ce caniche femelle – s’acharnait sur la paire de pantoufles !

Le pur-sang nommé Vent d’Ouest n’en faisait qu’à sa tête.

Plusieurs fois primé, le taureau Bel Ami a une fois de plus été la vedette du Salon de l’agriculture.

 

Il n’est pas interdit de guillemeter les noms d’animaux dans un article ou dans un livre, mais cela peut alourdir l’orthotypographie si de nombreux guillemets interviennent déjà, notamment pour les citations. En outre, si ces noms d’animaux figurent à l’intérieur de citations entre guillemets français, ils devront alors être mis entre guillemets anglais.

Les chatons « Tom » et « Jerry » jouaient à cache-cache.

« Je vous affirme que “Chevalier des genêts” a été gêné par “Carrefour de l’Odéon”, qui lui a brutalement fermé la corde ! »

 

Les noms d’animaux peuvent aussi se mettre entre guillemets si ces noms, quand ils sont non guillemetés, rendent obscure ou burlesque la phrase où ils figurent :

« Viens ici, « Fous l’camp » ! »

Dans le petit matin, « Minuit » sortait pour humer l’air et aboyait deux fois, avec satisfaction.

 

Parmi les cas d’espèce figurent les journaux s’adressant aux turfistes et les articles consacrés aux courses dans les journaux d’information générale. L’usage est de faire ressortir les noms de chevaux en italique, ou bien en caractère gras ou demi-gras, ou bien entre guillemets, voire en capitales romaines…

« Dans la cinquième, Rose d’été devrait s’imposer en dépit de son handicap de 25 mètres. Ses principaux opposants, partant également des 2 625 mètres, sont Ratapoil et Renard de Normandie. »

« Hier à Auteuil, dans le prix Du Meunier de Toulouse, le tiercé gagnant a été constitué de “Mimosa”, “Marée d’équinoxe” et “Mironton”. »

 

4e course. Prix de Dieppe, 2 400 mètres, 50 000 €. Réservé aux femelles de 4 ans et plus.

NUMÉRO NOM POIDS ÉCURIE JOCKEY
1. Fougère de Vendée 55 kg Le Béon Yvi Tamine
2. Fabuleuse 54 kg Éc. Sistelli Luc Harne
3. Fadaise 53 kg R. Hudi Ar. Tizan
4. Folle du logis 53 kg A. Thome Thomas Turge
Etc.        

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.