Le mot du 6 février 2019 (1)

La question du jour (et la réponse)

 

« Bonsoir,

            Je soumets à votre sagacité cette question à laquelle je ne trouve pas de réponse absolue. On peut expliquer le C majuscule dans rouge Carpaccio en précisant qu’il s’agit d’un nom propre, celui du peintre célèbre pour son rouge vif.  Mais pourquoi trouve-t-on un « vert véronèse » avec un v minuscule ou un V majuscule dans certains écrits ? Est-ce que l’usage fluctue ?

            Un grand merci pour votre site, qui constitue une mine de renseignements.

            Bien cordialement. »

 

Non, l’usage ne fluctue pas : ce sont tout simplement des coquilles, des bourdes, des fautes !  Il FAUT obligatoirement vert Véronèse, bleu Nattier, bleu Klein…, qui sont des ellipses pour « le vert créé et rendu célèbre par Véronèse », « le vert de Véronèse », etc.

*****

Les commentaires sont fermés.