Le mot du 22 février 2019 (1)

Le double janotisme du jour

 

Dans sa rubrique « Rue des petites perles », le Canard enchaîné du 20 février a déniché dans un journal de la PQR (presse quotidienne régionale) une  exceptionnelle « petite perle », en effet : un double janotisme dans la même phrase ! Voici ladite phrase : « Un piéton aurait été fauché par un TGV qui se rendait à Lille pour des raisons encore inexpliquées »…  Nous avons donc ici un TGV qui, s’évadant de sa routine, a décidé d’aller à Lille, sans son conducteur, pour des motifs que l’on ignore encore.  Curieux… et très peu plausible !

En rectifiant l’ordre des mots, certains diront : « Mais non !  C’est un janotisme pour :  Un  piéton qui se rendait à Lille pour des raisons encore inexpliquées a été fauché par un TGV » !  On s’interroge donc sur les motivations de ce marcheur  :  pour quelles raisons obscures cet homme pouvait-il bien se rendre à Lille !?  Son comportement « interpelle » le rédacteur de l’article, semble-t-il, et suscite la suspicion.

Mais une troisième version de l’accident (mortel ?  on ne sait pas…)  paraît plus vraisemblable : « Un piéton qui se rendait à Lille a été fauché par un TGV pour des raisons encore inexpliquées »… Là, le journaliste se demande quelles ont bien pu être les causes, les circonstances  de l’accident.

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.