Le mot du 21 mars 2019 (1)

Le point d’orthotypographie du jour

 

Cela peut sembler étonnant : beaucoup d’usagers du français ne savent pas faire la différence entre les noms désignant des personnes et les noms désignant des choses, des lieux, etc., auxquels on a donné des noms de personnes… Ce n’est pas un détail, puisque cela peut donner des faux sens : voir ce que j’ai déjà expliqué à propos de Roland Garros et de Roland-Garros…

Il FAUT écrire, d’une part  :  « J’ai relu plus de dix fois les Misérables, de Victor Hugo » ;  François Ier accueillit Léonard de Vinci ; Le roi Dagobert fut conseillé par saint Ouen ;  Louise Michel  s’engagea pour les pauvres ; Le général Leclerc fut fait maréchal à titre posthume…

D’autre part, il FAUT écrire  :  l’avenue Victor-Hugo ;  la rue François-Ier ;  habiter Saint-Ouen ; l’école Louise-Michel ;  descendre à l’arrêt d’autobus Général-Leclerc…

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.