Le mot du 26 mars 2019 (3)

La deuxième question du jour (et la réponse)

 

« Bonjour, Monsieur Colignon,

            À propos de Monteverdi, doit-on écrire montéverdien ou monteverdien ?

           J’aurais tendance à me calquer sur  claudélien, barjavélien, et même aristotélicien, mais bon…?

            Merci :-))). »

 

 

Oui, en principe on accentue en suivant la prononciation française courante … :  Vénézuélien pour Venezuela, hitlérien pour Hitler, claudélien pour Claudel, etc.  Donc, et tous les spécialistes de ce compositeur font de même, sauf erreur :  montéverdien(ne).

 

 

Les commentaires sont fermés.