Le mot du 23 mai 2019 (2)

La 2e question du jour (et la réponse)

 

            «  Bonjour, Monsieur Colignon,

            Je lis un article de presse dans lequel il est question d’un « poney-club », et cela m’a incitée à chercher dans le dictionnaire quel devait être le pluriel.  … Mais le mot n’existe pas. Cependant, effectivement, sur internet, je vois que beaucoup de centres équestres s’appellent « poney club de xxx ». Ce mot est-il licite (avec ou sans trait d’union ??), car manifestement il est employé dans le milieu hippique, ou le journaliste aurait-il dû mettre « centre équestre » ?

Merci !

Bien à vous. »

Il n’y a peut-être pas d’entrée « poney-club » dans les deux dictionnaires de référence que sont le PLI et le Petit Robert… qui ne peuvent accueillir tous les mots de la langue courante ! J’ai répété nombre de fois à mes élèves et stagiaires correcteurs-réviseurs, rédacteurs, secrétaires de rédaction… qu’il ne fallait pas dire : « Ce n’est pas dans le(s) dictionnaire(s) ! ».  Car la vérité  −  très souvent  −  devrait consister à dire : « Ce n’est pas dans ce(s) dictionnaire(s) ».

 

Poney-club, avec trait d’union, est un mot couramment utilisé et figure dans d’autres dictionnaires, notamment spécialisés   (animaux, cheval, sports équestres…). Il y a des poney-clubs (un s à clubs) un peu partout en France !  Les poney-clubs font forcément partie de la dénomination générale des « centres équestres ». Un poney-club peut être à lui seul un centre équestre, ou  sera une partie de centre équestre. En revanche, tout centre équestre n’est pas un « poney-club » ou n’accueille pas en son sein un poney-club.  On ne peut pas remplacer inconsidérément poney-club par « centre équestre » (où l’on trouverait évidemment des chevaux, mais où il n’y aurait éventuellement aucun poney…).

 

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.