Le mot du 11 juin 2019 (4)

La 3e question du jour (et la réponse)

 

            « Bonjour, Monsieur Colignon, 

            En presse, j’ai cru noter que pour ce qui concerne le titre et le « chapô » les noms des titres d’œuvres ne se mettent pas en italique, mais entre guillemets ; l’italique étant réservé au texte courant.

            Me le confirmez-vous ou me trompé-je  ?

            Merci. »

 

Oui, c’est en effet l’usage majoritaire : la transition romain/italique, ou inversement, en tête ou en fin de titraille (titres, surtitres, sous-titres, intertitres sur une ligne) n’étant pas toujours esthétique…  Un « chapô » s’étendant normalement sur plusieurs lignes, on devrait y retrouver la composition normale des titres d’œuvres : changement de caractère sans guillemets. Mais, par souci d’unification esthétique avec la titraille, on peut opter là aussi pour la mise entre guillemets sans changement de caractère.

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.