Le mot du 14 juin 2019 (2)

La 2e question du jour (et la réponse)

 

            « Bonjour, Monsieur Colignon,

            Dans un ouvrage de Tassis sur la ponctuation (1859), j’ai relevé au chapitre « Deux-points »  la phrase suivante : 

            « Les pharisiens amenèrent à Jésus une femme qui avait été prise en adultère, et lui dirent : Maître, il est écrit dans la loi de Moïse : Toute femme qui sera prise en adultère doit être lapidée.»

            Majuscules après les deux-points (répétés dans une même phrase), guillemets absents.

             Pouvez-vous s’il vous plaît m’indiquer la manière actuelle de ponctuer ? Merci.

            Bien cordialement. »

 

 

Ah ! Ce bon vieux Tassis !…  Même à son époque, il n’eût pas dû mettre ce que vous avez lu…

 

La ponctuation logique et correcte doit s’indiquer comme suit :

 

« Les pharisiens amenèrent à Jésus une femme qui avait été prise en adultère, et lui dirent : « Maître, il est écrit dans la loi de Moïse  :   Toute femme qui sera prise en adultère doit être lapidée« . »

 

Ou bien :

 

« Les pharisiens amenèrent à Jésus une femme qui avait été prise en adultère, et lui dirent : « Maître, il est écrit dans la loi de Moïse  :   ‘Toute femme qui sera prise en adultère doit être lapidée’  « . »

 

Cette ponctuation est entraînée par le fait que l’ensemble est mentionné comme une citation, donc mis entre guillemets français (doubles chevrons). Sinon, on pourrait avoir quelque chose de plus simple :

 

Les pharisiens amenèrent à Jésus une femme qui avait été prise en adultère, et lui dirent : « Maître, il est écrit dans la loi de Moïse  :   Toute femme qui sera prise en adultère doit être lapidée ».

 

Ou :

 

Les pharisiens amenèrent à Jésus une femme qui avait été prise en adultère, et lui dirent : « Maître, il est écrit dans la loi de Moïse  :   « Toute femme qui sera prise en adultère doit être lapidée« . »    (ou =  lapidée » ».) (La citation de second niveau pourrait être en romain…)

Si l’on veut éviter les deux deux-points, il faudra adopter un style moins direct, avec des restitutions en romain entre CROCHETS romains :

 

Les pharisiens amenèrent à Jésus une femme qui avait été prise en adultère, et lui dirent : « Maître, il est écrit dans la loi de Moïse  que « toute femme qui sera prise en adultère [devra] être* lapidée« . »  (ou =  lapidée » ».)

 

*ou : «  [sera] »…

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.