Le mot du 26 juin 2019 (4)

Le nombre très important des questions reçues mardi et ce mercredi ne permet pas de répondre à tout le monde dans les vingt-quatre heures, ni même, probablement, dans les quarante-huit heures…

Les commentaires sont fermés.