Le mot du 28 juin 2019 (3)

La bourde du jour

            La canicule ne nuit pas aux neurones de l’ami Gérard Chevalier, qui a détecté ce jour une fâcheuse bourde, un janotisme calamiteux. Je lui laisse la parole :

« Le Parisien de ce jour :  « Le roman de Renard.   −   Née en Martinique, la défenseuse a été marquée par le décès de son père à l’âge de 8 ans. »  Un père plus que précoce ! »

Compte tenu du caractère dramatique de l’information, le janotisme est d’autant plus regrettable, déplorable… Avec une telle rédaction, la signification est sans ambiguïté : le père de la footballeuse Wendy Renard est mort… à 8 ans !  À quel âge a-t-il procréé !!?  Comme d’habitude, le janotisme est dû à une formulation maladroite −  et il aurait fallu écrire : … a été marquée par le décès de son père, survenu alors qu’elle avait 8 ans ».

Notez le jeu de mots sur le fameux récit médiéval le Roman de Renart, où le dernier mot (nom propre, ici = le goupil se nomme Renart !) se termine bien sur un « t ». Notez également l’emploi de défenSEUSE, que je ratifie.

 

 

Les commentaires sont fermés.