Le mot du 20 juillet 2019 (1)

La question du jour (et la réponse)

 

            « Bonjour, Jean-Pierre,

Je tombe sur « l’aéroport Ben Gourion ». Faut-il une dive ou faut-il traiter « Ben » comme le « La » de La Fontaine, « aéroport La Fontaine », « rue La Fontaine » ?
Merci ! »

 

On trouve de tout dans l’usage, y compris d’inacceptables franglais « aéroport David Ben Gurion »…  Je crois que l’on peut hésiter à la vue d’  « aéroport Tel(-)Aviv-David-Ben-Gourion », graphie qui se rencontre…

En s’en tenant seulement à « aéroport David Ben Gourion », on est déjà dans les hésitations…   Quelle forme doit l’emporter : « David – Ben Gourion » ou « David-Ben-Gourion » ?… Spontanément, ma préférence va au trait d’union unique : la rue David – Ben Gourion,  l’institut David – Ben Gourion, etc.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.