Le mot du 30 juillet 2019 (1)

À bas les clichés !

 

Plusieurs faits-divers dramatiques ont suscité une fois de plus la rengaine psittacidesque des hauts fonctionnaires, des représentants de l’État et celle des médias…  Systématiquement, sempiternellement, automatiquement, invariablement, les auteurs de crimes et délits sont « activement recherchés » ou « recherchés activement ».

Ce rabâchage sans fin, cette répétition exaspérante, cette platitude stéréotypée, ce cliché ressassé, cette pauvreté d’expression aboutissent à banaliser l’information, et, plus grave, l’emploi immodéré de ce poncif  en vient à ridiculiser l’action des gendarmes et policiers.

Les commentaires sont fermés.