Le mot du 3 septembre 2019 (1)

La question du jour (et la réponse)

 

            « Monsieur Colignon,

Pouvez-vous me renseigner sur l’usage de la majuscule concernant le mot « communauté  » lorsqu’il s’agit d’un Ordre religieux. Dois-je l’accorder comme Congrégation et Ordre?  Dans mon manuscrit, j’ai opté pour ce choix :
« l’ordre des Bénédictins », « notre Ordre » ; « la congrégation de Saint-Maur » et « notre Congrégation compte quelques moines ».

J’ai acheté au mois d’août votre dernier ouvrage paru récemment : « Dictionnaire orthotypographique moderne « ,  un grand merci pour tous vos précieux conseils. »

 

 

Merci !  Étant donné que vous  dites « notre Ordre » et « notre Congrégation », je suppose qu’il s’agit d’un texte où vous faites parler des personnes appartenant  à ces  communautés.  Cela seul pouvant justifier l’emploi de majuscules… qui sont abusives.   Normalement, même des militants de partis, des membres de communautés diverses, doivent s’en tenir aux minuscules  :  « Au sein de notre parti, tous les secrétaires de section… » ;  « Dans notre congrégation, il n’est pas d’usage de… » ;  « Notre ordre a compté jusqu’à deux mille religieux en… ».

Mais je sais bien que les règles orthodoxes peuvent être transgressées, pour marquer l’attachement à un rassemblement, à une corporation, à un mouvement politique, à une association, à une communauté, à un club… Par exemple, la règle, à l’Humanité et dans tous les bulletins, revues, brochures publiés par le PCF, était (et doit toujours être, je n’ai pas vérifié) de toujours écrire : le Parti, notre Parti…  Appelons cela des « majuscules militantes et affectives »…

Merci encore.

 

 

 

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.