Le mot du 10 septembre 2019 (2)

La seconde question du jour (et la réponse)

 

            « Bonjour,  Monsieur  Colignon,

            Un petit doute avec le mot « roi » (et pas que… finalement). J’ai appris qu’on ne mettait pas de majuscule à « roi », sauf dans certains cas, mais tout n’est pas très clair.


Je lis la  phrase suivante :


« Il est appelé à exercer les fonctions de secrétaire de la Maison Militaire du Roi, un des départements du Palais Royal. Peu de temps après, à l’occasion du mariage du Roi Baudouin et de Doña Fabiola de Mora y Aragon,
[…]. »


D’une part, je crois qu’il faut écrire « Palais royal », même si sur le site officiel de la monarchie ils mettent « Palais Royal ». Ai-je raison ?


Ensuite, il me semble que l’on doit mettre « Maison militaire du roi » (idem : avec des majuscules partout sur le site officiel).


Enfin, j’hésite avec le roi/Roi Baudouin, car il s’agit ici de son titre, et cela ferait un peu étrange de mettre « roi Baudouin » devant la « Doña Fabiola ». Doit-on mettre « roi » et « doña » ?
Je vous remercie de votre temps.»

 

Tous les titres de noblesse sont des noms communs, donc s’écrivent sans majuscule…  sauf dans les surnoms historiques : « le Roi-Soleil, le Grand Roi, le Roi-Sergent, le Roi-Chevalier… ».

SAUF s’il s’agit de textes officiels publiés par la cour de Belgique, la cour grand-ducale de Luxembourg, etc.,  les mots « roi, reine, grand-duc, grande-duchesse… » s’écrivent sans majuscule.

Ayant établi il y a quelques années, à la demande des services ministériels du Luxembourg,  et avec eux, la marche orthotypographique à suivre pour tous les textes officiels en français de cet État, j’ai accepté  les exceptions  Grand-Duc,  Grande-Duchesse, Grand-Duché… Mais pourquoi pas, s’agissant, encore une fois, des textes publiés par l’État luxembourgeois…   J’imagine qu’il doit en être de même en Belgique pour les textes publiés par le gouvernement et Laeken.

Normalement, la majuscule, même dans ces textes officiels, est réservée à l’emploi absolu : « Le Roi a décidé de… »,  « La Reine représentera la Belgique à Pékin pour……. », mais « la reine Fabiola, l’ex-reine Paola, le roi Baudouin, le roi Albert II, le mariage du roi Baudouin et de dona Fabiola »…

Normalement, on écrit : « le palais royal (monument), la maison civile du roi, la maison militaire du roi… »  …  MAIS :  souvent majuscule à « le Palais royal »  (une seule majuscule) au sens de « pouvoir royal, roi, gouvernement royal du pays ». (Cf., en France,  « la Rue de Bercy » pour le ministère des Finances, la « Place Beauvau » pour le ministère de l’Intérieur, etc.)

Dans les ouvrages d’histoire, en France, gros flottements pour « m/Maison du r/Roi »  (cela recoupe un peu le souci avec « peintre de la chambre (du roi) » : il ne s’agit pas d’un peintre lambda qui va badigeonner les appartements royaux…  On écrit donc majoritairement « premier peintre de la Chambre », « peintre de la Chambre du roi »).  Je pense que le mieux est d’opter pour « la Maison du roi »…

 

 

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.