Le mot du 17 septembre 2019 (1)

La question du jour (et la réponse)

 

 « Cher Monsieur Colignon,


Je m’interroge sur la question d’orthotypographie suivante : dans « Le Monde » ou « Libération »  − et d’autres journaux sûrement −, les titres de journaux sont bien composés en italique dans le corps des textes. En revanche, dans les titres, ils restent en romain, entre guillemets… Je ne comprends pas cette différence de traitement. Car, de nos jours, dans la majorité des cas, il existe un italique pour tous les caractères, même pour les caractères de titrage…
Avec, toujours, un grand merci pour vos chroniques.

            Bien cordialement.

 

Oui, c’est un usage très courant, presque général…

Il y a une raison, évidemment.  C’est un ressenti que je partage : dans la titraille, le passage romain/italique est peu esthétique, voire laid dans certaines polices de caractères.  Ce qui peut passer, ce sont quelques mots en italique  À L’INTÉRIEUR d’un titre en romain (ou l’inverse).  Mais un début de titre en romain et la fin en italique, ou l’inverse, c’est rarement heureux, visuellement, quelle que soit la police…

Ci-joint quelques exemples (mais je ne sais pas ce que cela va devenir une fois envoyé en « Mot du jour » !  >>  Eh bien si, je le vois avant envoi = toutes les finesses typographiques sont détruites, évidemment...)

                                         30 morts par noyade  : l’été meurtrier

30 morts par noyade :  l’été meurtrier

                                          30 morts par noyade :  l’été meurtrier

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.