Le mot du 7 novembre 2019 (3)

La deuxième question du jour (et la réponse)

 

            « Bonjour, Monsieur,

            Juste une petite question sur le mur de Berlin : j’ai vu dans le Robert des noms propres : « le mur » sans majuscule, cela est-il possible ? Ou, c’est préférable : « le Mur » ?

            Merci. »

 

Encore une question qui ne peut pas avoir de réponse péremptoire !…  Il n’y a pas de métaphore : c’était vraiment un mur… qui est devenu un symbole politique et historique, et c’est pourquoi il y a les partisans de la majuscule et les partisans de la minuscule…  Et ce mur a disparu en partie…

Naturellement, le choix de la majuscule intervient surtout lors de l’emploi absolu : « C’est en 1961 que le Mur a été érigé… ». Mais il n’est pas du tout heureux, dans un même texte, de mettre tantôt « le Mur » et, par ailleurs, « le mur de Berlin » !

(Le débat est moins vif que pour le très sensible mur de Jérusalem, symbole politique exacerbé par tous les camps qui s’affrontent dans la région…)

 

Les commentaires sont fermés.