Le mot du 30 novembre 2019 (4)

La question du jour (et la réponse)

 

            « Cher Monsieur Colignon,

Dans un ouvrage décrivant les œuvres de différents peintres, l’auteur emploie très régulièrement le terme « ligne-force » (ou « lignes-force » au pluriel). J’ai un doute quant à la validité de cette expression (bien qu’on la trouve sur le site du CNRTL), ainsi que sur son orthographe… Ne devrait-on pas plutôt parler de « ligne(s) de force » ?
Si « ligne force » existe bien, doit-on l’écrire avec un trait d’union ? Et qu’en est-il au pluriel ? (J’aurais personnellement tendance à écrire « des lignes force »…)
Je vous remercie par avance pour vos salutaires éclaircissements. »

 

Il me semble que cela relève du jargon, alors que quasiment tous les spécialistes et enseignants ès arts plastiques disent et écrivent : une ligne de force et des lignes de force.  D’une part, toutes ces personnes étant plus compétentes que moi en ce domaine, je ratifie leur choix…  D’autre part, je trouve que cette orthographe répond à la logique.  Il n’y a pas « des forces » en présence, mais différents axes qui ordonnent et composent ce que l’on peut appeler la force directrice d’une œuvre.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.