Le mot du 23 janvier 2020 (2)

Le petit point d’orthographe du jour (suite)

 

          Mme Chantal Toussaint, familière du site… et des dictées, a bien réagi : «  Si votre question ne comporte pas de piège, je pense que ce dernier mot est bien orthographié ».

         Ajoutant avec humour : « Sur le site de l’Académie, on trouve tout de suite un exemple de phrase ou d’antiphrase similaire, extraite d’une chanson de Brassens :

Jugeant enfin que leurs victimes

Avaient eu leur content de gnons…


Et pourtant, tout bien compté, elles ne doivent pas être contentes, ces victimes, d’avoir reçu leur compte de gnons ! Et au comptant, qui plus est ! »

Eh oui ! Il s’agit d’Hécatombe (paroles et musique de Brassens, 1953), dont on a retenu notamment les premiers mots :

« Au marché de Brive-la-Gaillarde
À propos de bottes d’oignons,
Quelques douzaines de gaillardes
Se crêpaient un jour le chignon. »

Le camarade Brassens fut un temps correcteur…  au Libertaire, et était donc très attentif à l’orthographe !…

 

 

 

Les commentaires sont fermés.