Le mot du 20 février 2020 (2)

Le point d’orthographe du jour

 

mauve   n. f., n. m. et adj.

À l’origine, c’est seulement un substantif féminin (= la fleur)  :  la mauve.  Puis le terme est employé, par ellipse, comme adjectif de couleur (= « qui a la couleur de la mauve »). MAIS, contrairement à la plupart des noms utilisés ainsi (orange, tomate, prune, cerise, citron…), mauve1 s’accorde : des robes mauves. Enfin, le mot est masculin pour désigner la couleur : Léopoldine adore le mauve ! (En cet emploi, le mot s’accorde : Agnès hésite entre plusieurs mauves.)

  1. Mauve fait partie des six « exceptions » : écarlate, fauve, incarnat, mauve, pourpre et

 

(Extrait du Dictionnaire moderne et pratique des difficultés du français,  Jean-Pierre Colignon, à paraître bientôt au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris  [CFPJ].)

 

Les commentaires sont fermés.