Le mot du 8 mars 2020 (5)

Les « carpettes anglaises »

L’Académie de la Carpette anglaise est une académie satirique décernant chaque année, depuis 1999, un prix d’« indignité civique » à un membre des élites (sic) françaises qui, selon son jury, s’est distingué par sa précipitation à promouvoir la domination de l’anglais en France au détriment de la langue française. Parmi les lauréats, on compte de nombreux journalistes,  de grands industriels ainsi que des personnalités politiques de droite comme de gauche.

Mme Marie-Laure Laustriat, lauréate, notamment,  de la dictée de Sorèze (Tarn), m’a adressé un courriel qui fustige ceux qui, actuellement, se gargarisent, tels des perroquets, de l’anglicisme cluster  :

Bonjour, Monsieur Colignon,

Depuis quelques semaines, les médias nous parlent en permanence de ces fameux « clusters », concernant des lieux qui concentrent des personnes atteintes de coronavirus.

Ayant vérifié la traduction du mot « cluster », je me demande pourquoi on ne dit pas tout simplement « foyer d’infection », qui semble parfaitement adapté dans le cas présent. En effet, dans ses acceptions les plus courantes, un cluster semble être un groupement, un pôle (en économie), un bloc ou une partie de disque dur (en informatique), un bruit provoqué par plusieurs notes jouées ensemble sur un clavier (en musique). Il peut même signifier « grappe » ou « touffe ». Mais en aucun cas je n’ai trouvé de résonance avec un concept d’ordre médical…

Ou alors   –   si l’on veut faire l’intéressant   en utilisant cet anglicisme   -,  ne conviendrait-il pas de dire « un cluster d’infection » ?  (Bof bof…)

             Alors que nous avons dans notre langue une expression que tout le monde comprend !

Cela me fait sourire, notamment à l’heure où notre ministre de la Culture déclare que les chanteurs représentant la France à l’Eurovision devrait chanter… en français !

               Bien cordialement. »

 

J’approuve entièrement le propos de Mme Laustriat !

 

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :