Le mot du 21 mars 2020 (3)

Le point de langue française du jour

 

aussi  adv. et conj.

Aussi peut être adverbe ou conjonction. Selon sa nature grammaticale, le mot  n’aura pas le même sens et n’occupera pas la même place dans la phrase.

a) Aussi est adverbe lorsqu’il a sens d’ « également » ou de « en outre, de plus ». Dans ces emplois, il ne s’écrit pas en début de phrase, mais à la suite du mot qu’il détermine :

Pascaline est rousse,  Brigitte aussi.

          Le gouvernement envisage une diminution des retraites ;  il songe aussi à la suppression des pensions de réversion.

 

Si la phrase est  négative,  on n’emploie pas aussi, mais non plus :

Pierre ne viendra pas, Paul non plus.

 

b) Comme conjonction, aussi est placé en début de phrase, et amorce une conséquence ou une explication, avec le sens de « c’est pourquoi, par conséquent ». Dans ce cas, il y a très souvent une inversion verbe/sujet, et la phrase se lit d’un trait, sans faire la moindre pause à l’oral. À l’écrit, cela se traduit donc par l’absence de virgule après aussi :

          Aussi vit-on arriver tous les chats libres du quartier !

         Aussi doit-on envisager de vendre le siège du parti…

         On annonce de violents orages. Aussi les organisateurs ont-ils décidé d’annuler la randonnée en forêt.

Dans le cas où il n’y a pas d’inversion,  on met généralement une virgule :

Aussi, il n’est pas raisonnable de maintenir une assemblée en plein mois d’août…

 

(Extrait du Dictionnaire moderne et pratique des difficultés du français,  Jean-Pierre Colignon;  Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ), 35, rue du Louvre, 75002 Paris. Parution : avril 2020.)

Les commentaires sont fermés.