Le mot du 25 mai 2020 (3)

La bourde d’écrivain du jour

 

« C’est ce que je demande, s’écria-t-elle, en se levant debout ! » Stendhal, dans le Rouge et le Noir, a peut-être voulu insister, marquer par ce pléonasme que cette personne s’était dressée brutalement, comme mue par un ressort…  Néanmoins, même en faisant preuve de compréhension à l’égard de l’écrivain, « se levant debout » est bel et bien une tournure pléonastique à éviter…

Les commentaires sont fermés.