Le mot du 27 mai 2020 (4)

La perle d’inculture du jour

 

Le niveau de culture générale de journalistes (?) des chaînes de télévision ne cesse de progresser…  Aujourd’hui, sur France 3, on nous a parlé de « moules bouchons »  (pour « moules de bouchot »).

Il faut éviter de généraliser, nous rétorquera-t-on.  Je serais sensible à l’argument si je n’étais pas en mesure de remplir (sans pourtant chercher à le faire) chaque jour un livre-recueil de vraies bêtises basiques :  bourdes,  bévues, à-peu-près, âneries,  faux sens, en tous domaines de la culture générale et de la langue française…  Personne n’est omniscient, personne n’est à l’abri de commettre des erreurs, par inadvertance ou par manque de réflexion,  par confusion ou par ignorance.  Mais il y a des limites quand on est censé informer et instruire avec fiabilité  :  on se relit, on vérifie les infos, on recoupe les sources, on surveille la prononciation, on contrôle l’acception des mots, etc.

C’est un travail rigoureux, énorme, certes, mais que l’on doit aux lecteurs et aux auditeurs-téléspectateurs…

 

Les commentaires sont fermés.