Le mot du 1er juin 2020 (3)

La deuxième question du jour (et la réponse)

 

            « Bonsoir, monsieur Colignon, 

            À force de rencontrer ce genre de construction, j’ai un doute :  « Et surtout, il faut lui demander pourquoi il est parti ».

            Faut-il une virgule après « Et », afin de mettre « surtout » en incise, ou bien ?… »

 

La logique doit conduire à assurer l’enchaînement « Et il faut… », donc à mettre « surtout » entre deux virgules, de façon à mettre l’accent sur ce mot, comme si l’on insistait sur sa prononciation.

Certains, faisant fi de la stricte logique, font de « et surtout » un ensemble indissociable équivalant au seul « surtout » et se prononçant d’une traite…   Autant se contenter de dire et écrire : « Surtout, il faut lui… »; ou : « Surtout : il faut lui… »; ou encore : « Surtout !  Il faut lui… ».   :o)))

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.