Le mot du 4 juin 2020 (3)

Les illogismes de l’écriture inclusive

 

Le manque de logique de l’inutile écriture inclusive saute tous les jours aux yeux…  Nouvel exemple de l’inintelligence de ces graphies, le texte ci-après  :  « Collège professions libérales (4 sièges)  –  Candidat.e.s *:  Carmen Girard,  Françoise Kléber, Romain Bouvier et Marc Sommier ».

Le nombre des personnes rend illogique le singulier…  singulier « candidat.e ». Au lieu de recourir au « morse » qui hache un texte et le rend beaucoup moins lisible, voire erroné comme ici, il suffisait d’écrire tout simplement : « Candidats(-tes) ».    

 

*Les noms ont été changés, évidemment.

Les commentaires sont fermés.