Le mot du 4 avril 2021 (1)

Re-re-rebond sur « rase »

En sa qualité, à juste titre revendiquée, de « glossographe » (qu’il définit comme suit : « qui recueille et explique les mots anciens, obscurs, désusités »), Gérard Chevalier, autre « puits de sciences », salue amicalement ses ex-collègues Françoise Lachkareff et Jacques Dumeunier, et ajoute ce qui suit… :

Puis-je ajouter ces trois définitions qui pourraient, peut-être, intéresser  tes très nombreux internautes ?

Rase  n.f. :

  •  Mélange résineux dont on enduisait la carène des navires.
  • Huile essentielle qu’on obtient par distillation de la résine de pin.
  • Usure correspondant à la pousse progressive des dents chez le cheval, caractérisée par la suppression du cornet dentaire externe ou supérieur.

Les commentaires sont fermés.