Archives de Tag: Bonsecours

Dictées octobre et novembre 2016

RAPPEL : « programme » des prochaines dictées d’octobre et novembre 2016 (de nouvelles villes s’ajouteront en 2017)

Mercredi 26 octobre : « dictée Jules-Verne » à Nantes

Samedi 5 novembre :  toujours à Nantes, dictée pour le 30e anniversaire du musée de l’Imprimerie

Samedi 12 novembre : à Honfleur, « Honfleur fait sa dictée avec Jean-Pierre Colignon »

Samedi 19 novembre :  à Montmartre, dictée « loufoco-logique Alphonse-Allais » de l’Association des Amis d’Alphonse Allais

Samedi 26 novembre : « grande dictée ludique » de Bonsecours (Seine-Maritime)

 

*****

 

 

Publicités

Le mot du 9 septembre 2015

question du jour + articulet « dico » du jour + bévue du jour + citation du jour + infos

mercredi 9 septembre 2015

 

La question du jour

            « J’aimerais savoir la meilleure façon d’écrire une phrase de salutation… Qu’est-ce qui est mieux : « Nous croyons le tout conforme, mais nous vous prions de nous contacter si quelques questions demeuraient sans réponse » ou bien : « … si quelque question demeurait sans réponse » ? »

            Les deux versions sont possibles, sont licites… Tout dépend de ce que vous voulez exactement dire.

               En optant pour le pluriel, vous direz : « … si certains points demeuraient obscurs, si certaines interrogations subsistaient ». Le singulier, couramment usité,  sans doute plus employé dans ce type de fin de correspondance, signifie : « … si la moindre interrogation, si le moindre doute, subsistait ».

*****

 

L’articulet « dico » du jour

 

paru  p. p.

            Paraître se conjugue avec l’auxiliaire avoir, et les puristes ont longtemps proscrit totalement l’emploi du participe passé avec l’auxiliaire être. Toutefois, au sens de « être publié », les deux constructions sont admises, avec une double nuance : l’usage distingue a paru (= naguère, voire autrefois), qui insiste sur l’action  :  Ce  roman  a  paru tout d’abord dans un journal féminin,  et est paru (= vient de paraître), qui constate le résultat de la parution : Le dernier volume du Dictionnaire de l’Académie est paru.

 

*****

 

La bévue du jour

            Il faut rappeler à un journaliste de France 3 que « Val de Loir(e ?) » n’est pas… un « département », contrairement à ce qu’il a dit. Ou, alors, il dispose d’informations particulières sur une refonte des découpages administratifs. !

*****

La citation du jour

           

            « Je veux de l’érudition, mais une érudition maîtrisée par le jugement et organisée par le goût. » (Sainte-Beuve.)

 

 

*****

 

Défense de la langue française aura un stand, jeudi 10 septembre, à la mairie du 16e arrondissement, au sein du Forum des associations et du bénévolat, après avoir été présente, avec un grand succès, au Forum associatif de Versailles, samedi dernier.

Tests ludiques autour de la langue française à partir de 15 heures.

 

« 16e Solidaire », Mairie du 16e, 71, avenue Henri-Martin, de 10 h à 19 h.

____________

 

Prochaines dictées :

Les prochaines dictées ludiques seront :

  • la dictée du Croisic (Loire-Atlantique), dans le cadre du Salon du livre « Plumes d’équinoxe » (président d’honneur : Didier Decoin), le samedi 19 septembre, à 10 h 30,  au foyer Émile-Thibault. Inscriptions, renseignements : mairie du Croisic, 02 28 56 78 50.
  • la « Grande Dictée » de Bonsecours (Seine-Maritime), le samedi 26 septembre, à 14 heures, au casino de Bonsecours. Inscriptions, renseignements : en mairie de Bonsecours, bonsecours.fr, ou par le 02 32 86 52 00.

Lauréats concours août 2015 – Prochaines dictées

Lauréats du concours d’août 2015 + dates des prochaines dictées

 

Résultats du concours d’août 2015 :

 

Comme pour le concours de juillet, les lauréats sont des familiers des dictées-concours !

Une seule personne a donné rigoureusement la réponse aux trois questions : c’est un Suisse, M. Daniel Fattore, qui recevra un prix en livres d’une valeur de 50 euros.

Mme Solange Pascarel, de Criquetot-sur-Longueville (Seine-Maritime), et M. Lionel Maurouard, de Bec-de-Mortagne (Seine-Maritime), qui ont « presque » répondu à la troisième question, complètent  le  podium  et  recevront  l’un  et  l’autre  un  prix  de  25 euros en livres. 

Aucune autre personne n’a donné plus de deux bonnes réponses.

 

Félicitations aux trois lauréats, et notamment à M. Fattore !

 

******

Les questions du concours de septembre seront publiées le 15 septembre. Les réponses devront parvenir avant le 30 septembre à minuit.

 

*****

 

PROCHAINES DICTÉES :

Samedi 19 septembre, au Croisic (Loire-Atlantique), dans le cadre du Salon du livre.

Samedi 26 septembre, à Bonsecours (Seine-Maritime).

Mercredi 28 octobre, dictée Jules-Verne au conseil général (ou : départemental !) de Loire-Atlantique, à Nantes. Organisée avec le concours de l’Académie de Bretagne et des Pays de la Loire.

Le mot du 30 juillet 2015

Information du 30 juillet 2015 

2e « Dictée à la plage » de Port-Leucate (Aude), mercredi 29 : salle de la médiathèque archicomble, et les correcteurs n’ont pas chômé pour relire dans les meilleurs délais les très nombreuses copies ! Parmi les participants : beaucoup de « cadets » (= moins de 14 ans) !

Les 3 lauréats de chacune des catégories ont été couverts de cadeaux par les organisateurs, et chaque participant est reparti avec un souvenir. Des exemplaires de la revue Défense de la langue française ont été distribués à tout le monde.

 

Il reste à souhaiter qu’à la « rentrée » d’après août l’affluence soit la même pour la 2e dictée du Salon du livre du Croisic (le samedi 19 septembre), en Loire-Atlantique, et pour l’édition 2015 de la dictée de Bonsecours, en Seine-Maritime, le samedi 26 septembre !

Le mot du 25 octobre 2014

pet(-)sitting

            Comme d’habitude, les psittacidés des médias – pour faire, croient-ils, le buzz, et donner l’impression d’être dans le vent et d’apporter un scoop fabuleux – reprennent de concert un anglicisme lancé par de petits malins ou par les poseurs : pet(-)sitting ! On les verrait presque adopter la fameuse emphase épistolaire de Mme de Sévigné à propos du mariage annoncé de la Grande Mademoiselle (Mlle de Montpensier, cousine germaine de Louis XIV) avec le duc de Lauzun : « Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe, la plus extraordinaire, la plus incroyable, la plus imprévue, la plus grande […] : le pet(-)sitting est arrivé ! ». Avec ses « pet-sitters », bien entendu…

            Quel fabuleux Everest accouchant, une fois de plus dans l’actualité, d’une minuscule souris ! Même pas d’une souris, d’ailleurs, mais du vent, de rien : cette pseudo-nouveauté extraordinaire existe depuis des décennies, mais sous une dénomination bien française, la « garde à domicile d’animaux de compagnie », principalement chats et chiens. Soit au domicile des hôtes, soit en passant au « domicile des animaux » pendant les absences des maîtres pour vacances ou autres motifs.

            L’utilisation de l’anglicisme est tout simplement, et c’est bien loin d’être un cas isolé, une démarche commerciale (ou un comportement snobinard) censée qualifier une intervention nouvelle, des prestations innovantes et supérieures… Il n’en est rien : depuis des lustres, les personnes gardant des animaux proposent différents niveaux d’accueil en famille, plusieurs fréquences de passages à domicile ou de promenades, etc.

            Seuls des naïfs, des personnes crédules, trop confiantes, peuvent croire que la mise en avant d’un anglo-américanisme garantit forcément une originalité ébouriffante et des services de meilleure qualité.

*****

           Avec un retard dû aux nombreuses dictées et aux autres activités concentrées sur octobre, voici les résultats du premier concours mensuel (de septembre). Les habitués de la dictée de Bonsecours (Seine-Maritime) se sont couverts de gloire !

Classement : 1re Mme Marie-Clotilde Barraud de Lagerie, de Charleval (Eure) ; 2e M. Lionel Maurouard, de Bec-de-Mortagne (Seine-Maritime) ; 3e M. Thierry Raulin, de Bonsecours.

           Ces trois lauréats vont recevoir sous huit jours des prix en livres d’une valeur respective de 300, 200 et 150 euros.

            Le concours d’octobre sera mis en ligne demain. Vous aurez jusqu’au 10 novembre pour participer.

Le mot du 29 septembre 2014

Venezuela

            L’assassinat à l’arme blanche, à Caracas, d’un député socialiste, Robert Serra, et de sa compagne a entraîné les médias internationaux à souligner que le Venezuela est le deuxième pays le plus dangereux du monde (avec, selon l’ONU, 53 homicides pour 100 000 habitants, alors que des ONG donnent le chiffre de 79). Le Venezuela n’est devancé, dans ce triste classement, que par le Honduras (90 assassinats et meurtres)…

            Venezuela s’écrit sans accents, en dépit de la prononciation : ce n’est pas un nom français, ce n’est pas un mot francisé. En revanche, le gentilé ou ethnonyme Vénézuélien(ne), mot français, comporte trois accents aigus. Comme tous les gentilés, il peut être un nom propre avec majuscule désignant des personnes (deux charmantes Vénézuéliennes) ou un adjectif – sans majuscule – qualifiant des choses, des notions, se rapportant au Venezuela (les journaux vénézuéliens, la musique folklorique vénézuélienne).

         L’origine du nom est controversée… Le plus souvent, on l’attribue aux explorateurs Amerigo Vespucci et Alonso de Ojeda – voire à Ojeda tout seul –, qui, en 1499 (Christophe Colomb était passé non loin de là l’année précédente), découvrent les maisons sur pilotis des Indiens du golfe de Maracaibo. Ces villages sur pilotis évoquent une Venise en réduction, une « petite Venise » : Venezziola. D’autres chercheurs soutiennent que le mot existait déjà, et se rapportait à une population indigène du nom de Veneçiuela…

*****

            Quel aurait été le résultat de l’octogénaire Brigitte Bardot (voir notre « mot du jour » du vendredi 26 septembre) si elle avait concouru samedi 27 à la 4e dictée de Bonsecours (Seine-Maritime) ? Nul ne saurait le dire. Mais, ce que l’on sait, c’est que la triomphatrice de cette journée fut Mme Marie-Clotilde Barraud de Lagerie, de Charleval, qui réalisa un « sans-faute »… et qui est de quelques printemps l’aînée de « B.B. » ! Très bien organisé par l’équipe des Bonoxiliens et Bonoxiliennes (= gentilé pour Bonsecours), cet après-midi autour de la langue française fut joyeux et chaleureux, tous les concurrents repartant avec plusieurs cadeaux !

            Le prochain après-midi de jeux-spectacle-concours se déroulera, rappelons-le, après-demain samedi 4 octobre, à Bernay (Eure), à 15 heures, à l’Espace Marie-Louise Hémet (Maison des associations), à côté de la gare, pour le 25e anniversaire de l’association DÉCLIC, qui lutte contre l’illettrisme. Tous renseignements et inscriptions : 02 32 43 21 37 ou http//declic.bernay.free.fr

            Les retardataires non inscrits seront acceptés sur place, samedi, à 15 heures.

Le mot du 24 septembre 2014

ignoble

            Les fanatiques qui veulent imposer à la planète entière, par la violence, par la force, par le crime, leurs idéaux (si l’on peut dire…) moyenâgeux et barbares ont donc lâchement exécuté un homme, par une immonde et ignoble décapitation. Ce meurtre particulièrement « dégueulasse », à l’image des autres précédents répugnants assassinats, reflète le manque total d’humanité et la haine de la civilisation, de la culture, de la tolérance…

            Comme tous les zélateurs de doctrines totalitaires, fascistes, racistes, machistes, ces monstrueux individus entendent effrayer les populations, pour imposer la disparition des libertés individuelles, et celle de LA liberté, au sens absolu. Il n’y aurait rien de pire que de croire se sauver, face à des néo-nazis barbares et inhumains, par un esprit munichois, par la couardise, par la poltronnerie, par la pleutrerie…

            Littéralement, ignoble est l’antonyme, le contraire, de noble, au sens social (XIVe siècle : « qui n’est pas noble ») : est ignoble celui ou celle qui appartient au monde plébéien, au milieu roturier. Appliqué à des choses, l’adjectif qualifiait des objets utilitaires, des outils, voire des travaux propres à des personnes de condition modeste ! Aujourd’hui, le terme est devenu un synonyme d’abject, de vil, d’infâme, dans le registre moral ; cette notion de « bassesse extrême », de « vilenie », de « répugnance », se retrouve dans le domaine de l’art, du physique, de l’esthétique, pour fustiger quelque chose qui inspire le dégoût, qui est horrible…

****

Rappel pour les amateurs de dictées : la dictée annuelle de Bonsecours (banlieue de Rouen) se déroulera samedi 27 septembre, au centre culturel Le Casino, avenue Numa-Servin, à 14 heures. Tous renseignements et inscriptions à la mairie, au 02 32 86 52 00 et www.bonsecours.fr

Les inscriptions sont gratuites, et TOUS les participants se partageront les nombreux lots. (Les ultimes retardataires non inscrits pourront encore s’inscrire le jour même, sur place, à 14 heures.)

****

Il nous faut renouveler nos excuses au sujet du jeu-concours mensuel. Celui-ci, exceptionnellement, sera mis en ligne avec le « mot du jour » du 25 septembre. Seront alors prises en compte pour le tirage au sort (en dehors des toutes premières réponses correctes reçues, récompensées directement), toutes les réponses correctes envoyées avant le 10 octobre. Nonobstant ce qui précède, le jeu-concours d’octobre sera mis en ligne le 1er octobre.

Dictées 2014

troisième trimestre

Mercredi 30 juillet : première dictée de Leucate (Aude), dans le cadre d’une exposition Henry de Monfreid.
Dictée ludique dont le texte raconte une histoire, une anecdote (pas forcément réelle) qui se termine d’une manière amusante. Elle fait environ 2300 signes (soit une page et demie).

Les candidats : 3 catégories
Cadet : de 10 à 14 ans
Junior : de 15 à 18 ans
Sénior : amateurs, professionnels, champions
Sur inscription environ 80 personnes.

Les lieux.
Dictée : Espace Henry de Monfreid.
Correction dictée : salle de la mairie annexe
Résultats : sur le port

—-

Samedi 20 septembre : première dictée au Croisic (Loire-Atlantique), dans le cadre du Salon du livre.

            Tous renseignements et précisions à venir courant juillet.

Samedi 27 septembre : dictée de Bonsecours (Seine-Maritime), à 14 heures, au centre culturel Le Casino, avenue Numa-Servin.

Tous renseignements : 02 32 86 52 00.  Inscriptions en mairie ou via www. bonsecours.fr

quatrième trimestre

Samedi 4 octobre : première dictée de Bernay (Eure).

Tous renseignements avant fin juillet.

Samedi 18 octobre : à Piriac-sur-Mer (Loire-Atlantique), à 14 heures. Renseignements et inscriptions :

–          Maison du patrimoine : 02 40 15 59 71

–          patrimoinepiriac@yahoo.fr

Samedi 8 novembre : à Honfleur (Calvados), au Petit Grenier à sel, à 14 heures. Renseignements et inscriptions :

–          Office du tourisme de Honfleur : 02 31 89 23 30

–          contact@ot-honfleur.com

Samedi 15 novembre :   dictée « loufoco-logique » à Montmartre, pour l’Association des Amis d’Alphonse Allais (AAAA), 15, place du Tertre, à la brasserie « La Crémaillère » (= siège social de l’AAAA), à 14 heures.

Contacts : renseignements précis seront fournis le plus tôt possible.

NOTE : Au fur et à mesure seront ajoutés les renseignements concernant  Nantes (Loire-Atlantique), Eu (Seine-Maritime)*, Sorèze (Tarn), Yvetot (Seine-Maritime), Paris-7e (= seconde dictée : pour le Salon de l’Ecriture)… et autres villes.

* A été annulée cette année pour des raisons de calendrier.

DICTEES DEJA EFFECTUEES

deuxième trimestre

Vendredi 4 avril : dictée pour des scolaires (4es, 3es et Sdes) de plusieurs établissements d’Ancenis et Champtoceaux.

Samedi 5 avril : dictée « grand public » de Liré (Maine-et-Loire), dans le cadre des Lyriades de la langue française.

Dimanche 6 avril : dictée du Salon du livre d’Asnières-sur-Seine, à 10 heures. À l’Espace Concorde – Francis Delage, 29, rue de la Concorde. Renseignements et inscriptions :

–          culture@mairieasnieres.fr

–          au 01 41 11 14 31

–          via  www.asnieres-sur-seine.fr

Samedi 12 avril : à Bourg-en-Bresse (Ain), à 14 heures (dans le cadre de la Foire-Exposition de l’Ain). Renseignements et inscriptions :

–          E.klinger@voixdelain.fr

–          04 26 37 60 21 ou 04 74 23 80 52

Samedi 26 avril : à Tours (centre Civitas) à 14 heures. Renseignements et inscriptions :

–          tourainedlf@gmail.com

–          DLF – Touraine, 1, rue du 8-Mai, 37520 La Roche

–          06 17 45 93 34

Samedi 17 mai : dictée de Paris-7e pour la Mairie. Au lycée La Rochefoucauld, accueil dès 13 h 30. Renseignements et inscriptions : UCIAP 7e (Union des commerçants,  industriels, artisans et prestataires de services) :

–          au bureau, 7, rue Duvivier

–          contact@uciap7.com

–          01 45 55 28 05