Archives de Tag: dictée Alphonse Allais

Infos dictées novembre 2015

RAPPELS : samedi 7 novembre, dictée annuelle « loufoco-logique » Alphonse-Allais, pour l’Association des Amis d’Alphonse Allais (AAAA). A la « Crémaillère 1900 », 15, place du Tertre, à Montmartre, à 14 heures.  Inscription préalable souhaitée, pour une bonne organisation de cet après-midi convivial, mais les participants de dernière heure seront cordialement acceptés.  Renseignements et inscriptions : Philippe DAVIS, président de l’AAAA, 06 85 91 87 83.  

*************

Samedi 14 novembre, à Honfleur, aux Greniers à sel, à 14 heures, la dictée annuelle « A vos plumes ! Honfleur fait sa dictée avec Jean-Pierre Colignon ». Renseignements à l’Office du tourisme : 02 31 89 23 30.

 

 

 

Publicités

Le mot du 17 octobre 2015

blackboulé

 

            La tentation est trop forte : après le match Nouvelle-Zélande – France, on ne peut s’empêcher de dire que les Bleus (vêtus de rouge, en l’occurrence) ont été « blackboulés » de la Coupe du monde de rugby à XV ! Car, est-il besoin encore de le dire, les joueurs néo-zélandais sont connus sous le nom d’All Blacks (avec un s à Blacks), d’après la couleur uniforme de leur tenue.

            « Noir, c’est noir, il n’y a plus d’espoir » (de titre mondial) : les joueurs de l’hémisphère Sud ont littéralement balayé les Français… 62 à 13. Leur domination a été incontestable, et les meilleurs, les plus forts, ont, en toute justice, gagné.

               Blackboulé est le participe passé du verbe blackbouler, issu de l’anglais (to) blackball, attesté dès la fin du XVIIIe siècle dans la langue de Shakespeare. Ce verbe ayant pour acception  « voter contre l’admission d’une personne dans un club, dans une société, dans un cercle, en déposant une boule, une balle noire (black ball) dans l’urne, au lieu d’une boule blanche ». La personne ainsi évincée était donc « blackboulée »… En français, blackbouler et blackboulé(e) sont entrés dans la langue, sous ces formes francisées, dans les années 1830-1840. Le dérivé blackboulage est apparu vers 1860.

            Depuis, ces termes sont devenus très usuels : Le député sortant a été blackboulé dès le premier tour ; Elle a été blackboulée au bac ; Le rédac chef a blackboulé cet article, qu’il jugeait trop tendancieux ; La résolution présentée par la minorité du parti a été blackboulée…

            Selon le contexte, blackbouler signifie donc : « rejeter, repousser, éliminer, recaler, évincer, déboulonner, battre, coller, exclure, écarter, repousser… ».

 

*****

Rappel : la dictée « loufoco-logique » Alphonse-Allais se déroulera, comme d’habitude, à la « Crémaillère 1900 », 15, place du Tertre. Le samedi 7 novembre, à 14 heures.