Archives de Tag: Forum des associations

Le mot du 9 septembre 2015

question du jour + articulet « dico » du jour + bévue du jour + citation du jour + infos

mercredi 9 septembre 2015

 

La question du jour

            « J’aimerais savoir la meilleure façon d’écrire une phrase de salutation… Qu’est-ce qui est mieux : « Nous croyons le tout conforme, mais nous vous prions de nous contacter si quelques questions demeuraient sans réponse » ou bien : « … si quelque question demeurait sans réponse » ? »

            Les deux versions sont possibles, sont licites… Tout dépend de ce que vous voulez exactement dire.

               En optant pour le pluriel, vous direz : « … si certains points demeuraient obscurs, si certaines interrogations subsistaient ». Le singulier, couramment usité,  sans doute plus employé dans ce type de fin de correspondance, signifie : « … si la moindre interrogation, si le moindre doute, subsistait ».

*****

 

L’articulet « dico » du jour

 

paru  p. p.

            Paraître se conjugue avec l’auxiliaire avoir, et les puristes ont longtemps proscrit totalement l’emploi du participe passé avec l’auxiliaire être. Toutefois, au sens de « être publié », les deux constructions sont admises, avec une double nuance : l’usage distingue a paru (= naguère, voire autrefois), qui insiste sur l’action  :  Ce  roman  a  paru tout d’abord dans un journal féminin,  et est paru (= vient de paraître), qui constate le résultat de la parution : Le dernier volume du Dictionnaire de l’Académie est paru.

 

*****

 

La bévue du jour

            Il faut rappeler à un journaliste de France 3 que « Val de Loir(e ?) » n’est pas… un « département », contrairement à ce qu’il a dit. Ou, alors, il dispose d’informations particulières sur une refonte des découpages administratifs. !

*****

La citation du jour

           

            « Je veux de l’érudition, mais une érudition maîtrisée par le jugement et organisée par le goût. » (Sainte-Beuve.)

 

 

*****

 

Défense de la langue française aura un stand, jeudi 10 septembre, à la mairie du 16e arrondissement, au sein du Forum des associations et du bénévolat, après avoir été présente, avec un grand succès, au Forum associatif de Versailles, samedi dernier.

Tests ludiques autour de la langue française à partir de 15 heures.

 

« 16e Solidaire », Mairie du 16e, 71, avenue Henri-Martin, de 10 h à 19 h.

____________

 

Prochaines dictées :

Les prochaines dictées ludiques seront :

  • la dictée du Croisic (Loire-Atlantique), dans le cadre du Salon du livre « Plumes d’équinoxe » (président d’honneur : Didier Decoin), le samedi 19 septembre, à 10 h 30,  au foyer Émile-Thibault. Inscriptions, renseignements : mairie du Croisic, 02 28 56 78 50.
  • la « Grande Dictée » de Bonsecours (Seine-Maritime), le samedi 26 septembre, à 14 heures, au casino de Bonsecours. Inscriptions, renseignements : en mairie de Bonsecours, bonsecours.fr, ou par le 02 32 86 52 00.
Publicités

Le mot du 1er septembre 2014

illuminés

           Illuminé est à lui tout seul un oxymore : ses acceptions sont complètement contradictoires ! Rappelons que l’on appelle oxymore l’association – maladroite, ou bien volontaire – de termes contradictoires. Ce peut donc être une bévue, par méconnaissance du vocabulaire, ou bien une figure de style littéraire destinée à frapper le lecteur par une alliance de mots inattendue. Dans ce dernier cas, l’exemple le plus vanté est la « sombre clarté qui tombe des étoiles » de Corneille (le Cid).

         Adjectif, illuminé qualifie ce qui est vivement éclairé : les vitrines illuminées des grands magasins, les grands boulevards pavoisés et illuminés pour la Saint-Sylvestre…Et aussi ce qui semble être éclairé comme par une lumière : les visages rieurs, illuminés, des gamins, ou, encore, dont l’esprit est saisi par une idée, par une pensée : Tel Archimède, le visage illuminé, il s’exclama : « Eurêka ! »…

            Avec l’adjectif, nous sommes donc dans le domaine de la lumière, de la clarté, de la beauté, de l’intelligence… Tout autre est la signification du vocable quand il est substantif, car arrivent alors les ténèbres, la folie et la barbarie.

            Si certains illuminés peuvent être seulement de doux rêveurs, des songe-creux utopistes, de très farfelus loufoques, il n’en est pas du tout de même pour d’autres, fanatisés par des croyances, par des idées. Possédés, incapables de raisonner, entièrement dominés par l’irrationalité, ces illuminés sont des fanatiques arriérés, des barbares capables des pires atrocités, ennemis de ce que l’on appelle communément la civilisation…

N. B.  : L’emploi du mot barbares nous inspire un ajout sur l’origine contestée d’orgue de Barbarie. Les linguistes restent divisés : pour certains, il s’agit de la déformation du nom du premier fabricant (XVIIIe siècle) de cet instrument de musique, un Italien du nom de Giovanni Barberi ; pour d’autres, ce serait une allusion à la sonorité « barbare» dudit instrument, ou bien au fait que les joueurs ambulants de ces « automatophones » étaient des étrangers, des personnes baragouinant le français (dans l’Antiquité, étaient nommés « barbares » les peuples qui ne parlaient ni le latin ni le grec, et, par extension, ensuite, les individus ne parlant pas la langue d’un pays)…

********************

            INFORMATIONS :

1° Les jeux-concours mensuels, comme cela a été annoncé, commenceront à partir de ce mois. Exceptionnellement, le jeu-concours de septembre ne sera mis en ligne que le 15. (Je rappelle que les trois premières personnes à avoir donné les réponses exactes gagneront un livre, de même qu’une personne tirée au sort parmi les autres bonnes réponses.)

2° Comme tout le monde ne pense pas à consulter régulièrement la rubrique « agenda », les « événements » nouveaux (entre guillemets, pour bien montrer qu’il n’y a pas là de la grandiloquence !) seront annoncés également au sein de cette chronique des « mots du jour »…

Donc : samedi 6 septembre, à Versailles, avenue de Paris, à côté de l’hôtel de ville, Défense de la langue française tiendra un stand (D 09), de 10 heures à 18 heures dans le cadre du Forum des associations. Je serai présent, au minimum, de 13 heures à 15 heures, en animant un quiz sur le podium à 13 h 45.