Archives de Tag: France 3;fait

Le mot du 26 mai 2018 (1)

La faute récurrente du jour

Une journaliste qui présente depuis des années les journaux télévisés du week-end, sur France 3 programme national, a pour spécialité de ne pas savoir accorder le participe passé de faire suivi d’un verbe à l’infinitif… Aucun accord stupide, irréfléchi, ne lui échappe, semble-t-il : « La star s’est faite construire une villa à Saint-Raphaël », « La chancelière s’est faite guider, lors de l’exposition, par le ministre de la Culture », « Elles se sont faites faire des robes somptueuses pour le mariage princier »… Alors que la maîtrise de la langue française devrait relever de la compétence professionnelle pour cette présentatrice (et pour tous ses confrères et consœurs), et de son DEVOIR à l’égard des téléspectateurs et citoyens !

Bien évidemment, le participe passé de faire est invariable, le simple bon sens le démontre et interdit de commettre ces fautes grossières : la star en question « a fait construire pour elle une villa », « la chancelière a fait guider elle-même par une personnalité de la culture », les invitées au mariage princier ont « fait faire » pour elles des robes de haute couture… Un simple raisonnement primaire permet de comprendre que les sujets commandent le verbe faire, mais non le verbe à l’infinitif qui suit : la star ne construit rien du tout, la chancelière ne guide rien, et les invitées ne conçoivent pas, ne cousent pas, la moindre robe…

L’accord grammatical serait irréprochable si l’on disait à son sujet… mais contre toute vraisemblance que cette personne « s’est faite l’ambassadrice » de la langue française. (Car, là, on accorde quand le participe précède un nom ou un adjectif : « Elle s’est faite belle et élégante pour aller au gala », « Elles se sont faites les interprètes des acteurs et comédiennes » = elle a fait belle qui ? elle-même : s’, COD placé devant le verbe ; elles ont fait qui les interprètes ? elles-mêmes : se, COD placé devant).

*****

Publicités