Archives de Tag: lignes d’appel;termes de civilité;Cher Madame;étymologie;italique;guillemets;

Le mot du 30 août 2018 (1)

La double question du jour (et les réponses)

 

          « Bonjour,  Monsieur Colignon,

           J’ai encore besoin de vos conseils avisés…

          Je m’y perds un peu dans l’italique et les guillemets quand on doit donner l’étymologie d’un mot : par exemple, doit-on faire comme suit ?

Le spinelle tire son nom du latin Spina qui signifie « épines ».

         Par ailleurs,  j’aurais besoin que vous  me fixiez également sur la majuscule à monsieur  dans « Bonjour, monsieur Colignon » ou « Bonjour, Monsieur Colignon ». Je pense qu’il faut adopter la seconde version, mais  j’ai des doutes.

        Merci beaucoup. »

   

1°  Oui, c’est bien, ainsi,  mais il n’y a pas de raison de mettre une majuscule à spina…  (Sauf s’il y a une « marche » particulière imposée dans le cadre d’un ouvrage spécialisé…)

N. B.  :  il faut mettre une virgule après spina.

 

2°  En principe, dans les lignes d’appel de la correspondance, on écrit : Chère MadameCher Monsieur, avec deux majuscules…   Beaucoup d’ouvrages condamnent l’emploi du patronyme derrière ces formules, au prétexte que ce serait « commerçant », « familier »…  J’ai toujours trouvé que cette condamnation était outrancière, abusive, manquant de finesse  :  on peut très bien ajouter le nom de famille, par amitié, par familiarité (le ou la destinataire est bien connu du scripteur), sans s’en tenir à un « Chère Madame » trop guindé, trop ampoulé,  et sans tomber non plus dans un « Chère Paulette » trop relâché…

La présence du patronyme ne doit pas modifier les deux majuscules de la formule de civilité : Bonjour, Cher Monsieur Martin.

 

*****

 

 

 

 

 

 

Publicités