Archives de Tag: Line Renaud

Le mot du 29 juin 2014

trikini

            Les vacances approchant à grands pas – pour ceux des Français, de moins en moins nombreux, qui peuvent en prendre, et s’offrir quelques décades en bord de mer, notamment –, certains médias en font des tonnes sur quelques grammes de tissu : le trikini. Apparemment lancé, popularisé, par la richissime héritière des hôtels Hilton, la dénommée Paris Hilton, bien connue pour faire la « une » de la presse « caniveau » ou de la presse « people », le trikini, comme son nom l’indique, est un maillot de bain trois pièces.

            La dénomination « trois pièces » n’est pas exacte, sauf pour quelques modèles ; en réalité, il s’agit d’un maillot une pièce, mais découpé de telle sorte qu’il semble être la réunion d’un haut et d’un bas reliés par une mince bande de tissu plus ou moins élégamment découpée. L’effet recherché est évidemment le tape-à-l’œil, parfois plutôt réussi, le plus souvent provocant, allant chez certaines vedettes jusqu’à l’excentricité démesurée, voire la vulgarité.

            Ce mot se répand donc en tant que nom commun, sans majuscule initiale, et prend normalement, de ce fait, un pluriel normal, en : des trikinis.

            Cela ne fera pas disparaître pour autant le bikini deux pièces lancé par le Français Louis Réard, un… ingénieur automobile mais qui gérait la boutique de couture de sa mère. Constatant que les femmes retroussaient leurs vêtements pour bronzer, il a l’idée de concevoir « le plus petit des petits maillots de bain du monde ». Pour propulser cette création, il donne à ce petit deux-pièces le nom… détonant de bikini, par référence aux essais de bombe nucléaire pratiqués sur l’atoll de Bikini quelques jours plus tôt. Car c’est en effet le 5 juillet 1946 que Réard présente son invention en un lieu qui, à l’époque, était une piscine populaire publique (on a pu voir, depuis quelques semaines, que cela a considérablement changé…) : la piscine Molitor, à Boulogne-Billancourt. Le mannequin : une danseuse nue du Casino de Paris, Micheline Bernardini.

            Le deux-pièces de Réard va être relancé par une des scènes mythiques du cinéma : Ursula Andress sortant de l’eau, en bikini blanc, dans James Bond contre Dr. No (Terence Young, 1963, avec Sean Connery). La carrière de la sculpturale actrice – de cette… « bombe » suisse – était lancée elle aussi, avec le statut définitif de « James Bond girl »…

            Le chanteur et acteur Dario Moreno (1921-1968), qui connut une belle popularité des années 1950 jusqu’à sa mort, compta parmi ses « tubes », outre Si tu vas à Rio et Brigitte Bardot, Itsy Bitsy Petit Bikini (chanson, dont l’adaptation française est due à Lucien Morisse et André Salvet, interprétée par d’autres grands noms des variétés : Dalida, Richard Anthony, Line Renaud…).

Publicités