Archives de Tag: Mme Trierweiler

Le mot du 4 septembre 2014

crédibilité

            Au-delà du Landerneau des médias qui vont s’en repaître pendant des semaines, probablement, l’ouvrage de Mme Trierweiler a déclenché une « fièvre acheteuse » chez un grand nombre de Français. Faut-il dénoncer un voyeurisme méprisable qui ne donnerait pas une haute idée des citoyens de ce pays ?… Il doit bien y avoir, parmi ces nombreux acheteurs, des personnes respectables, des femmes et des hommes par ailleurs lecteurs, espérons-le, de Zola, de Balzac, de Maupassant, trois auteurs qui ont dépeint avec talent et une grande véracité la comédie humaine…

          Faut-il taxer d’  « indécence » l’ex-compagne du président de la République, une femme qui semble être sous l’emprise du ressentiment, de la rancune, de l’aigreur, de la rancœur… ? D’où ce « déballage » que beaucoup jugent inconvenant, indigne, répugnant. À la vue des réactions qui se déversent de tous côtés, on constate cependant qu’un certain nombre de Français, de Françaises sans doute, estiment que c’est un « retour à l’envoyeur », comme dit la langue populaire, justifié par la façon dont Mme Trierweiler a été « congédiée » par son compagnon élyséen.

            On souhaite que ce brûlot publié alors que le climat socio-politique est… délétère (voir le précédent « mot du jour » ! ☺ ) ne relève que du « débinage » vachard, et non du mensonge. La crédibilité de l’auteure en serait, sinon, définitivement atteinte.

            Mais il est grave pour l’image de M. Hollande que l’on trouve crédible le fait qu’il se serait livré, en privé, à des plaisanteries faciles et à des jeux de mots éventuellement calamiteux sur les pauvres, sur les « sans-dents »… si l’on en croit Mme Trierweiler. La crédibilité du locataire de l’Élysée, elle, est d’ores et déjà plus qu’atteinte, depuis des mois – tous les sondages, toutes les enquêtes, tous les micro-trottoirs le montrent. L’avenir et l’Histoire diront si les Français auront été injustes, ou non, à son égard.

 

Publicités