Archives de Tag: Petit Robert

Le mot du 18 janvier 2018 (1)

La question du jour (et la réponse)

 

           « Bonjour, Monsieur Colignon,
Dans le Larousse  –  éditions 2016 et 2018  –, la définition du mot
palomino est la suivante :  » Se dit d’un cheval à la robe
alezan, cuivrée ou dorée et aux crins blanc argenté ».
J’écrirais « alezane ». Ce mot qui est un adjectif simple désignant
une couleur devrait s’accorder en genre et en nombre avec
robe… à moins qu’il n’y ait là une subtilité grammaticale
qui m’échappe.
Je souhaiterais avoir votre avis. Merci. »

 

 

 

C’est extrêmement compliqué…   Plus que cela, même : carrément insoluble en raison des contradictions existant entre dictionnaires et milieux baignant dans l’hippologie et l’hippisme.  Je ne peux pas, dans ces conditions, trancher péremptoirement. Je ne peux qu’avoir un avis (voir plus loin)…

 

Pour certains, alezane ne qualifie que la jument, mais pas la robe; ceux-là (dictionnaires  –  je ne m’en tiens pas au PLI et au PR…  –  et milieux hippologiques) appliquent, mais parfois en se contredisant, « une jument alezane » mais « une robe alezan ».   Pour d’autres    (également dictionnaires et milieux hippologiques),  alezane s’accorde tout le temps :  « des juments alezanes, des robes alezanes »…

D’autres suivent  une démarche plus « tordue »   :   « les robes alezanes« ,  se subdivisant en « robe alezan », « robe alezan doré », etc.

Il me semble relever du bon sens d’adopter, pour l’adjectif féminin, alezane dans tous les cas.  (Sauf, évidemment, pour les composés robe alezan doré,  etc.)  Mais, compte tenu des contradictions entre linguistes et entre dicos,  dans l’état actuel des choses, je n’utiliserai  pas le terme, en tant qu’adjectif féminin,  dans une de mes  dictées.   Il y aurait trop de contestations possibles, dans un sens comme dans l’autre !

 

*****

 

Publicités

Le mot du 20 août 2016

La question (et la réponse) du jour

            « Faut-il dire « un écrasé », ou « une écrasée »,  de pommes de terre ? »

Manifestement, les spécialistes de l’art culinaire utilisent indifféremment le masculin ou le féminin. De ce fait, le double usage est entériné par le Petit Robert. Je ne peux qu’approuver !…

 

*****

Le mot du 10 décembre 2015

La question du jour  + l’articulet « dico » du jour  +  la citation du jour  + le proverbe du jour

Jeudi 10 décembre 2015

La question du jour

            « Pourquoi écrit-on « la Ville Lumière » pour désigner Paris, mais « la Ville éternelle » pour Rome ? »

            Question récurrente… qui appelle une réponse toute simple et logique !  Le premier surnom est formé de deux substantifs, d’où les deux majuscules obligatoires. Le second est constitué d’un nom et d’un adjectif, et, comme le substantif précède l’adjectif épithète, application de la norme française : quand le nom est devant l’adjectif, seul le premier prend la majuscule. Donc : la Ville éternelle, et idem pour la Ville rose (Toulouse), la Ville rouge (Albi), la Ville sainte (Jérusalem)…

 

*****

 

L’articulet « dico » du jour

opus incertum   n. m. (inv. pour le Petit Robert)  (du latin : « ouvrage irrégulier »)

C’est un appareillage de dalles de forme irrégulière disposées de telle sorte qu’elles s’encastrent sans laisser de vide.

            Il n’y a pas de trait d’union, et ce nom s’écrit en caractères normaux (il ne se met pas en italique dans un texte en romain), sans guillemets. Le Petit Larousse n’en fait pas une entrée : le terme est seulement cité au sein de l’articulet opus. Les dictionnaires éludent le problème de l’accord ou de l’invariabilité au pluriel, à l’exception du Petit Robert, qui, lui, se prononce pour l’invariabilité.

***** 

 

La citation du jour

            « Que d’hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller ! » (Friedrich Nietzsche.)

 

*****

 

Le proverbe du jour

            « La superstition est le nom que les ignorants donnent à leur ignorance. »