Archives de Tag: phare accord au singulier ou au pluriel

Le mot du 22 décembre 2017 (3)

Les questions du jour (suite) (et les réponses)

Compte tenu des fêtes de Noël, puis du jour de l’An, les « Mots du jour » ne seront peut-être pas lus avant le 26 décembre… voire le 2 janvier.  Cela ne fait rien, je publie tout de même sans tarder quelques-unes des questions reçues depuis hier.

 

a)

            « Bonjour,

            Faut-il accorder « phare(s) »  dans « œuvres phare(s) » ? 

            Merci. »

 

Oui, employé en apposition, ou comme substantif employé comme adjectif, peu importe,  phare s’accorde : des produits phares, des mesures phares, des auteurs phares… Plutôt sans trait d’union, mais on peut accepter  produits-phares, mesures-phares…, à condition d’unifier.

 

b)

 

« Rebonjour !

            Faut-il corriger en « professeurs principaux », au pluriel, le « professeur principal » figurant dans la phrase suivante : « Peu de professeurs sont le professeur principal de deux classes » ?

 

Sempiternel problème avec des formulations de ce type…   =   En mettant au pluriel, on introduit assez souvent un faux sens,  ou, au minimum, on sème le doute dans l’esprit de ceux qui liront le texte. À savoir, ici, qu’il pourrait y avoir, pour deux classes, plusieurs (au moins deux, en tout cas) enseignants qui, à égalité, seraient les professeurs principaux.  Le singulier correspond très probablement à la réalité (un enseignant étant le professeur principal de deux classes).  Il faut donc conserver le singulier, quitte, même, à le conforter par une tournure moins ambiguë : « Peu de professeurs se retrouvent être le professeur principal de deux classes ».

 

  1. c)

 

            « Je vois dans un texte « cameramans ».  Je suppose qu’il s’agit du pluriel « à la française » de cameraman ? »

 

Non : ce que vous avez eu sous les yeux n’est pas logique…  Si l’on francise cameraman, il faut passer à caméraman, graphie logique avec caméra, donc avec un accent aigu. Le pluriel francisé ne peut pas être l’illogique « cameramans », quand bien même celui-ci serait-il encore donné par certains dictionnaires… qui ont tort !

Cameraman donne cameramen ;  les graphies francisées logiquement sont : un caméraman, des caméramans.

*****

Publicités