Archives de Tag: Sarkozy;agonir;agoniser;bourde;paronymes; pléonasmes

Le mot du 25 mars 2018 (4)

La bourde du jour

Il semblerait que cette chronique du 24 mars ne serait pas partie, ou ne serait pas arrivée… ? Je la renvoie donc aujourd’hui.

« J’ai regardé, comme beaucoup de gens, hier soir, l’intervention de l’ancien chef de l’État, adoubé fin lettré depuis son émission avec Adèle Van Reeth sur la chaîne parlementaire, et j’ai bien senti qu’il y avait quelque chose qui ne collait pas

quand je l’ai entendu dire : “Ils m’agonisent d’injures et de calomnies”.

Certes, le Larousse admet bien, le verbe “agonir” étant un verbe transitif direct, la formule “agonir quelqu’un d’injures”.

Cependant, il ne s’agit pas d’un verbe du 1er groupe, comme agoniser, mais d’un verbe du 2e groupe qui, comme tel, ne se conjugue pas de la même manière. Il eût fallu dire : “Ils m’agonissent d’injures et de calomnies”. J’imagine bien que vous avez fait ce raisonnement beaucoup plus tôt que moi. »

Je crois qu’il ne s’agit pas d’une erreur de conjugaison, mais de la confusion, fort courante, entre les deux paronymes agoniser et agonir… Le second signifie « couvrir d’insultes, injurier », et, par conséquent, « agonir d’injures » est un pléonasme de la même eau que « dune de sable » ou « prévoir à l’avance »… La dégradation du niveau du français a, hélas, entraîné les lexicographes du Larousse à entériner cette faute.

Depuis de nombreuses années, on a pu écouter cet ancien président : je ne crois pas que l’on puisse dire que son expression parlée soit parfaite… C’est pourquoi je pense qu’il y a eu bourde avec agoniser, « être mourant ».

La conjugaison d’agonir est évidemment un peu moins simple que celle des verbes du 1er groupe : « ils m’agonissent », « ils m’ont agoni », « ils m’agonissaient », « ils m’agonirent »…

*****

Publicités