Archives de Tag: Simonde de Beauvoir

Le mot du 16 février 2016 (second)

La question du jour  +  la citation du jour  +  le proverbe du jour  + le trait d’esprit du jour

 

La question du jour

            « Dans la phrase « Je ne sais pas si j’aurai une bonne ou une mauvaise Fortune », est-ce qu’il faut obligatoirement une majuscule à Fortune ? Il me semble que oui, car son sens milite clairement vers une force naturelle divinisée symbolisant la chance ? »

Non, la majuscule n’est employée que lorsqu’il s’agit vraiment de la divinité aux yeux bandés et porteuse de la corne d’abondance, ou tenant un gouvernail, etc., et qui préside aux aléas de la vie : une statue de la Fortune, la déesse Fortune ; Il reçut un jour la visite de la Fortune, en la personne de Mme X…, qui allait le couvrir de bienfaits… Cette majuscule peut être étendue à des emplois poétiques… ou humoristiques.

Dans tous les autres cas, ainsi dans votre exemple, c’est la minuscule qui est de règle, au sens de tour favorable ou défavorable que prend, ou que prendra la vie (une situation, un événement…) : Ils sont prêts à la bonne comme à la mauvaise fortune ; par fortune, il rencontra un entrepreneur… ; chercher fortune au gré des circonstances…

 

*****

 

La citation du jour

            « Le principal fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance, c’est le refus de savoir. » (Simone de Beauvoir.)

*****

 

Le proverbe du jour

            « Pour rien, certains vous aiment ; pour un rien, d’autres vous haïssent… »

 

*****

 

Le trait d’esprit du jour

            Georges Feydeau (1862-1921) se montra sarcastique à l’égard d’un auteur dramatique infatué de lui-même dont une pièce venait de faire un four. Alors que ce confrère prétentieux lui disait : « En tout cas, je n’ai pas été sifflé ! », l’auteur du Fil à la patte fit observer : « Bien sûr… Remarquez, on ne peut pas bâiller et siffler en même temps ».

           

Publicités