Archives mensuelles : octobre 2018

Le mot du 18 octobre 2018 (1)

AGENDA (rappel) :  La dictée Jules-Verne se déroulera en l’hôtel du Département, à Nantes, mardi 30 octobre, à 14 heures (ouverture à 13 h 30).

Préinscriptions obligatoires,  exclusivement par le 02 40 99 16 69, avant le 28 au soir.

 

==============

N.B.  :  Le site s’arrête de ce jeudi 18 au mardi 23 au matin.

 

Publicités

Le mot du 17 octobre 2018 (1)

La bourde du jour

 

L’accumulation de données n’aboutit pas toujours à enrichir l’information…  Parler de  « l’ascension du Cervin et du Matterhorn » ne saurait relever d’une information fiable, sérieuse, puisque Matterhorn n’est autre que le nom allemand du… Cervin !

*****

Le mot du 16 octobre 2018 (2)

La question d’orthotypographie du jour

 

          « Bonjour, Monsieur,

          Dans la phrase suivante  :  « Il y a deux Sèvres : la Sèvre nantaise et la Sèvre niortaise », faut-il des majuscules, ou des minuscules, à nantaise et à  niortaise ?

          D’avance merci de votre réponse.

         Bien à vous. »

 

            Depuis longtemps, l’usage a imposé, par exception, deux majuscules aux adjectifs figurant pourtant, ici,  après le nom propre.  Ainsi, entre autres ouvrages de référence, le Petit Larousse a lexicalisé Sèvre Nantaise et Sèvre Niortaise.

Le mot du 16 octobre 2018 (1)

La question d’orthographe du jour (1)

 

           « Bonjour, 

           Concernant l’ « École nationale des ponts et chaussées », ou « les Ponts et Chaussées », on connaît l’orthographe, l’orthotypographie…  Mais depuis 2008 le nom a changé. Doit-on écrire :

École des Ponts ParisTech ?

ou

École des ponts ParisTech ?

Merci. »

 

Je pense qu’il faut opter (sans enthousiasme) pour : l’Ecole des Ponts ParisTech.    « ParisTech » est déposé ainsi, semble-t-il,  alors il y a obligation de respecter.  Quant à « ponts/Ponts »,  la minuscule pourrait laisser croire à une entreprise nommée ParisTech, qui construirait des ponts et sponsoriserait l’école…

 

 

 

 

 

 

Le mot du 15 octobre 2018 (1)

Le jeu de mots du jour

 

« Plus fort que le quatre vingt et un, j’ai huit sets neufs ! »

Le mot du 14 octobre 2018 (1)

L’oxymore (ou oxymoron) du jour

« Chacun est frappé par les propos glaçants de ce climatologue sur le réchauffement inéluctable de la planète ! »

Le mot du 12 octobre 2018 (1)

La question du jour (et la réponse)

 

            « Bonjour,

            J’ai une question concernant les titres de plusieurs revues que je vois chez mon libraire  :  Côté Ouest, Côté Sud Pourquoi y a-t-il une majuscule à Ouest et à Sud ?… Les points cardinaux ne sont-ils pas, ici, des noms communs donnant une direction, une orientation, ou ne sont-ils pas employés comme des sortes d’adjectifs, tel sud dans : le mur sud de la villa ?

 

Non : manifestement, l’éditeur a souhaité exprimer là une référence à de grandes régions de l’Hexagone. Comme si ces revues s’appelaient Côté Bretagne et Normandie,  Côté Provence, Côté Languedoc-Roussillon… Les majuscules se justifient.

*****

 

Le mot du 11 octobre 2018 (3)

AGENDA :  D’ores et déjà (et cela sera répété), voici les informations concernant la dictée du Téléthon d’Avrillé (Maine-et-Loire) du dimanche 2 décembre 2018.

La dictée se déroulera à 15 heures (préinscriptions à partir de 14 h 30) salle Victor-Hugo,  avenue Mendès-France,  49240 Avrillé.

Participation financière au bénéfice du Téléthon à partir de 3 euros.

Le mot du 11 octobre 2018 (2)

Les questions du jour (et les réponses)

 

            Bonjour, Monsieur Colignon,


C’est toujours un grand plaisir de lire vos billets qui m’arrivent au quotidien comme une gourmandise via ma messagerie !


Si votre temps le permet, j’aurais un pêle-mêle de trois questions auxquelles je cherche une réponse :


  1. Que doit-on faire quand on a plusieurs numéros de téléphone à mettre sur sa carte de visite ?… Ma question est la suivante : comment doit-on écrire l’abréviation de
    tél. au pluriel ? Téls. ? Faut-il,  alors, laisser le point ?

  2. On lit et on entend de plus en plus souvent le mot
    process, que je trouve agaçant ! Ce mot anglais apporte-t-il réellement quelque chose de plus que le mot processus, qui me semble avoir le même sens ?

  3. Enfin : j’ai vu très récemment des affiches annonçant la présentation de l’opéra
    les Contes d’Hoffmann. Mon oreille de bilingue allemand-français s’en émeut : en effet, en allemand, Hoffmann se prononce avec un « h » aspiré… Or, en français, on ne dit pas « une poignée d’haricots » ou « les vers d’Hugo ». Pourquoi ne dit-on pas « Les Contes de Hoffmann »?


D’avance, je vous remercie pour vos éclaircissements.


Bien cordialement.

 

1°  « Téls » n’existe pas.   Il faut mettre ou bien « numéROS de téléphone :  », ou bien « tél. : »  devant LES numéros.

 

2°    Process   −   qui a une bonne dizaine d’équivalents français de sens proche mais différents : protocole, mode d’emploi, processus, marche à suivre, procédé, méthode…   −   n’apporte rien à un texte en français, justement parce qu’il couvre de quasi-synonymes ou des mots de sens voisin.

 

3°  Dans les noms de lieux et de personnes des pays de langue germanique (allemand, anglais, néerlandais, etc.) ainsi que de ceux de langue espagnole et des pays arabes ou orientaux, c’est le aspiré qui est en usage, mais il y a des exceptions pour les noms très connus ou d’un emploi courant.   C’est le cas pour les fameux Contes d’Hoffmann d’Offenbach, livret de Barbier et Carré, déposés sous ce titre. Dans les affiches en allemand (par exemple, celles du Bayerische Staatsoper), en anglais, en suédois, etc., d’Opéras étrangers, la graphie est constamment « d’Hoffmann ».

Nous n’en sommes plus à l’époque où chacun disait et écrivait « de Henri IV, de Hugo, de Hollywood », etc. L’élision est de plus en plus pratiquée, et les deux graphies coexistent très souvent.

 

*****

Le mot du 11 octobre 2018 (1)

AGENDA : rappel des dates des prochaines dictées

================

Mardi 30 octobre :  dictée Jules-Verne, avec l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire, à Nantes  (Loire-Atlantique)

 

Dimanche 4 novembre : dictée des 20 ans du Salon du livre, à Sorèze (Tarn)

 

Samedi 10 novembre : « Honfleur fait sa dictée avec Jean-Pierre Colignon », à Honfleur (Calvados)

Samedi 17 novembre : « dictée loufoco-logique », avec l’Association des Amis d’Alphonse Allais, à Montmartre

 

Samedi 24 novembre : dictée avec Loisirs et Solidarité des retraités de Loire-Atlantique, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique)

 

Dimanche 2 décembre : dictée du Téléthon, avec le groupe inter-quartiers d’Avrillé, à Avrillé (Maine-et-Loire)