Archives mensuelles : mai 2019

Le mot du 31 mai 2019 (1)

Le dingbat du jour

 

Une phrase à trouver :

LAVAL  =  LAVAL

                                                                   kayak  =   kayak

                                                                   rotor  =  rotor

(réponse samedi 1er juin)

Le mot du 29 mai 2019 (2)

La bourde du jour

L’acromégalie d’un certain nombre de journalistes de la télévision, ou de la radio, est assez souvent inversement proportionnelle à leur niveau de vocabulaire, voire de culture générale…  L’un d’entre eux a ainsi assené à une jeune militante d’un parti de gauche qu’elle n’était pas « sans ignorer que… ».  Ce qui revenait à lui dire : « Bête comme vous êtes, vous ignorez forcément que… ».

Pour dire à une personne que l’on est sûr qu’elle est bien évidemment informée de ce dont on parle, la formulation correcte est assurément : « Vous n’êtes pas sans savoir que… », ou bien : « Bien sûr, vous n’ignorez pas que… ».

Correctrice à l’oreille affûtée, Betty Sorman me signale avoir entendu de son côté,  une fois encore,  une bourde très classique, sur France Inter :  « déclaration des impôts » alors qu’il s’agit de la déclaration des revenus !

Le mot du 29 mai 2019 (1)

ANNONCE :

Amical salut à Tristan Grellet, et à sa dictée à la MJC d’Ermont :

Samedi 1er juin 2019, de  14 heures à 17 heures

2, rue Hoche,  95120 Ermont.

Participation : 2 euros.  Inscription recommandée.

http://www.mjcermont.com/

Le mot du jour du mardi 28 mai 2019 (3)

 

 

 

La 2e question du jour (et la réponse)

Cher Monsieur Colignon,

Lorsque la traduction d’un titre d’œuvre d’art (non connue) est donnée entre parenthèses, doit-on respecter les règles typographiques des titres français (ou considérer qu’il s’agit juste d’une traduction explicative) ?

Exemple : La sculpture de John Johnson, The Little Mouse (La Petite Souris / la petite souris/ La petite souris), représente, curieusement, un chat endormi.

Et si l’on respecte la typo des titres français, la traduction du titre doit-elle être aussi en italiques ? (le titre anglais étant bien entendu en italiques)

Je vous remercie par avance de bien vouloir m’éclairer.


Bien cordialement.

 

Bonjour,

Les usages flottent :  tout le monde ne traite pas de la même façon les traductions littérales, mais non « officialisées » par des versions, des éditions  (livres, films…) en langue française; les titres français « officiels » qui se démarquent des traductions littérales; etc.

Il y a moins de complications/subtilités avec les titres d’œuvres artistiques… Le titre et sa traduction officielle (rigoureuse ou non) se mettent en italique :

Le Sous-Marin jaune  (The Small Yellow Submarine), en respectant les règles orthotypographiques respectives françaises et anglaises, italiennes, espagnoles… Pour l’italien et l’espagnol, cela recoupe les règles françaises; l’anglo-américain met beaucoup plus de majuscules…  Reste le problème des traductions littérales non ratifiées, qui entraînent des graphies divergentes :

J’invente un exemple :

The Blue House (« la Maison bleue »), ou, titre français,  la Maison aux volets jaunes

la Maison aux volets jaunes (The Blue House (la Maison bleue) )

la Maison aux volets jaunes (The Blue House [« la Maison bleue »] )

 

N.B. :  en orthotypographie française, on peut tolérer l’adoption de la majuscule aux articles : La  Maison aux volets jaunes.

 

Il ne faut pas adopter les graphies  :  la petite souris, La petite souris, car la traduction littérale est, quoi qu’il en soit, un « titre d’œuvre », même si une traduction différente a donné le titre « officiel » en d’autres langues.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bas du formulaire

Le mot du 28 mai 2019 (2)

La question du jour (et la réponse)

 

« Bonjour, Monsieur Colignon,

Pourriez-vous m’aider à accorder le mot « tout » dans ce contexte  :  « Les Français, comme tous autres citoyens… »
Est-ce correct ainsi ? Ou faudrait-il écrire  :  « comme tous les autres citoyens »?

En vous remerciant par avance pour vos éclaircissements,

Bien cordialement. »

 

 

Les formes usuelles sont :

« Le Français, comme tout autre citoyen européen, est porté à……….. »

« Les Français, comme tous les citoyens du monde, aiment bien………. »

 

 

 

 

 

 

           

Le mot du 28 mai 2019 (1)

La réponse du dingbat du lundi 27 mai 2019 :

 

Rappel  :      sOesIriusur

                      SoESiRiuSUr

 

Il y avait deux fois le nom de Sirius contenu dans le mot soeur…  Peu importait que certaines lettres soient en majuscules ou en minuscules, en italique ou en romain !

Sirius est une étoile… Il y avait donc deux fois  une étoile à l’intérieur de soeur, « dans soeur« .  =   « Dans soeur : étoile « .  Soit : DEUX DANSEURS ETOILES !

Le mot du 27 mai 2019 (3)

La 2e question du jour (et la réponse)

 

            « Bonjour,

            Le dictionnaire donne « le mont Saint-Michel », mais tous les livres que je vois qui paraissent depuis des années sont écrits avec « le Mont-Saint-Michel » !  Qui a raison… ? »

 

Je l’ai déjà écrit : il ne faut pas dire « le dictionnaire » ! Ou bien l’on donne son nom, ou bien l’on  mentionne : « un dictionnaire usuel », ou bien l’on déclare : « certains dictionnaires », voire « tous les dictionnaires » (… enfin, ceux que l’on a consultés) !

Normalement, on devrait écrire le mont Saint-Michel, avec une minuscule au terme générique. Seulement, ce lieu prestigieux a accédé à un statut tel que tous les écrivains et les journalistes (je n’ai pas vu d’exception dans les nombreux livres et les revues régionales que j’ai lus ces dernières années) suivent la graphie exceptionnelle  :  le Mont-Saint-Michel, avec trois majuscules et deux traits d’union. Les lexicographes doivent évoluer, s’adapter à l’usage, doivent accepter de temps à autre une dérogation mineure aux règles établies.

 

 

Le mot du 27 mai 2019 (2)

La question du jour (et la réponse)

             « Bonjour,

            Dans la phrase : « Seule l’utilisation des médias sociaux pour le recrutement et la formation continue a été jugée moins positivement »,  je mets au pluriel ou je dois écrire au singulier =  « utilisations » ou « utilisation » ??

            Ce sont deux utilisations différentes,  non ?… =    » seules les utilisations… ont été jugées … » ???? »

 

Pour moi, c’est L’UTILISATION des médias sociaux en vue de faire deux choses… qui, d’ailleurs, sont liées.  Je préconise le singulier !

 

Le mot du 27 mai 2019 (1)

Le jeu du jour : un dingbat

 

 

soesIriusUr  SoeSiRiUsuR

Le mot du 25 mai 2019 (3)

La repartie (ou répartie) du jour

Et toc !  Avec de la vivacité d’esprit, on peut lancer un missile (expression à la mode !) qui va figer sur place un hâbleur, un démagogue, un raseur… !

Un m’as-tu-vu, à la cantonade : « Je rédige mon autobiographie, en ce moment ! »

Un persifleur : « Et ça parle de quoi ? »