Archives de Catégorie: Associations et sites amis

Le mot du 4 septembre 2016 (2)

Spécial amitié :

L’exceptionnelle exposition consacrée, au Croisic (Loire-Atlantique), au sculpteur Jean Fréour (Nantes, 1919  –  Batz-sur-Mer, 2010) est, en raison du succès, prolongée jusqu’au 18 septembre, à l’ancienne criée. – Tous renseignements : mairie du Croisic.

 

*****

L’édition 2016 de « Plumes d’équinoxe », le Salon du livre du Croisic, aura lieu les samedi 24 et dimanche 25 septembre, de 10 heures à 18 heures. Thème : « La navigation de plaisance », président : Yann Queffélec. La 3e dictée ludique se déroulera le samedi. – Tous renseignements : mairie du Croisic.

 

*****

 

Remerciements du 2 décembre 2015

MERCI aux Amopaliens (= membres de l’AMOPA, Association des médaillés de l’ordre des Palmes académiques) qui sont venus écouter la causerie bon enfant autour d’Alphonse Allais, à la mairie du 7e arrondissement, en fin d’après-midi, hier mardi 1er décembre. Merci pour leur alacrité et leur attention !

Jacques Thomas

L’humour est une philosophie et le rire c’est la vie 🙂

MINI BOOK

CARTOONS

L’Union des conseils de parents d’élèves (UCPE) du Maroc

Président national : M. Rachid Sadqui – Secrétaire nationale : Mme Nadira Slaoui

L’UCPE s’est constituée, en 1984, en tant qu’association nationale au Maroc, puis c’est en association indépendante qu’elle a cherché une affiliation à une fédération française. La démarche de l’UCPE et son attachement à une école de service public et aux idéaux laïques ont débouché en toute logique sur une affiliation avec la FCPE, première fédération de parents d’élèves en France. Ainsi, l’UCPE partie d’un grand mouvement de parents d’élèves français qui occupe une place prépondérante dans le mouvement européen des parents d’élèves et a accès à une information continue sur tous les problèmes de l’éducation nationale en France, en étant en relation avec tous les départements français.

L’UCPE organise notamment depuis dix ans une  «  Dictée du Maroc ». Ce concours national d’orthographe en langue française, dont toutes les épreuves sont, depuis le début, rédigées par Jean-Pierre Colignon, est un évènement ludique et culturel qui plaît de plus en plus. La participation y est sans cesse accrue, mêlant passion et bonne humeur.

Notre objectif, vers lequel convergent toutes les composantes de notre association, est de partager avec tous les intervenants la passion de la langue française, s’inscrivant ainsi dans le rayonnement de la langue de Molière.

Ce concours national a contribué à la réalisation de plusieurs connexions :

  • Une connexion géographique : les candidats de nombreuses villes du royaume participent avec ardeur et émulation aux épreuves régionales.
  • Une connexion générationnelle : ce concours réunit des minimes, des cadets, des juniors et des seniors amateurs et professionnels.
  • Une connexion interculturelle : notre manifestation crée une synergie entre les élèves des établissements français au Maroc et les élèves des établissements d’enseignement public et privé.

La « Dictée du Maroc » s’intègre ainsi parfaitement à la Semaine internationale de la Francophonie, et conforte ainsi l’excellence de nos liens avec la langue et la culture françaises. C’est cet enthousiasme renouvelé et indéfectible de toutes les composantes qui en cimente la pérennité.

Au-delà des activités statutaires, l’UCPE est partie prenante, aussi bien au Maroc qu’en France, dans le débat sociétal autour de l’école et de la jeunesse. Dans ce cadre, elle participe aux colloques et journées thématiques sur les thèmes suivants :

– La notion de coéducation : la place des parents.

– L’école : sa conception, sa mission, un projet pour la société et le citoyen de demain.

–  La formation des jeunes : égalité des chances ou égalité de droit ?

–  Évaluation et orientation : le jeune doit être acteur de son orientation.

–  La formation professionnelle est-elle une voix choisie ou une orientation par défaut ?

– L’aide aux élèves en difficulté : une obligation de l’État, et non une générosité.

–  L’enseignement français à l’étranger : une continuité de service public à l’étranger. Quelle contribution de l’Etat français ?

____

 « Réussir son orientation scolaire et professionnelle », tel a été le thème choisi par UCPE pour son colloque national qui a eu lieu à Marrakech à la mi-mai 2014.

M. Rachid Sadqui, le président national de l’UCPE, a ainsi souligné : « Le thème de ce colloque a été choisi pour donner aux jeunes et à leurs familles des éléments de réponse aux nombreuses questions que pose l’orientation scolaire et professionnelle, sujet d’actualité, qui se trouve plus que jamais au premier plan des préoccupations des parents. Ainsi, l’objectif de ce colloque est de nous aider à y voir plus clair dans les différents enjeux que comportent les choix d’orientation et de nous aider à construire des projets d’orientation réussie pour nos enfants tant au niveau du collège qu’en classe terminale, ou encore l’orientation professionnelle, permettant par là même à nos enfants de découvrir des voies auxquelles ils n’auraient peut-être pas pensé. »

C’est un sujet crucial pour les parents et les élèves, et une immense source de stress pour les familles.

Ainsi, l’orientation scolaire est avant tout une question de connaissance de soi, de ses envies, de ses capacités et ses aspirations. Quand on cherche à s’orienter, l’important est donc de se poser les bonnes questions afin de savoir « qui on est » et ce que l’on « veut devenir ». Tout en évitant les préjugés sur les différentes filières et les influences extérieures, et en apprenant surtout à se montrer « réaliste ».

Le colloque de l’UCPE a été rehaussé, et ses objectifs atteints, par la présence d’un grand nombre d’invités et d’experts marocains, français et américains, qui sont venus apporter leurs éclairages et répondre aux nombreuses interrogations des parents et des élèves présents.Cet événement fait partie de la vie de l’enseignement français au Maroc, qui concerne 30 000 élèves des établissements français au Maroc, tous statuts confondus.

 UCPE : 37, rue Ali Bnou Abi Taleb

               Quartier du Parc, 20000 Casablanca

               ucpenationale@yahoo.fr


              

Association des Amis d’Alphonse Allais (AAAA)

L’Association des Amis d’Alphonse Allais, créée en 1934 par quelques érudits journalistes, a pour vocation de promouvoir l’œuvre, l’image et l’esprit de cet immense écrivain humoriste de la seconde moitié du 19e siècle.

Elle organise des manifestations médiatisées et produit des publications (livres, CD, DVD) et des spectacles en s’appuyant sur la forte notoriété d’un collège de personnalités regroupées dans l’« Académie Alphonse Allais » dont elle assure l’administration.

Elle gère également le musée Alphonse Allais de Honfleur (plus petit musée du monde), lequel conserve les objets et inventions insolites du Maître : le crâne de Voltaire enfant, une tasse à thé à anse à gauche fabriquée pour un empereur Ming gaucher, un aquarium à verre dépoli pour poissons timides, un vrai morceau de la fausse croix du Christ, les fameux confettis noirs pour veuves, une casserole carrée pour empêcher le lait de tourner, etc.

Enfin, elle est jumelée avec la République de Montmartre et est membre de la Fédération des Maisons d’Ecrivains et des Patrimoines Littéraires.

Par ailleurs, l’Association des Amis d’Alphonse Allais assure la promotion de jeunes humoristes qui exercent leur talent dans l’esprit de l’illustre auteur.

Coordonnées : Association sans but lucratif (loi 1901) Siège social : La Crémaillère – 15, place du Tertre – 75018 Paris

Résidence secondaire : Mairie dHonfleur (14600)

Président : Philippe Davis/ Tél. 06 85 91 87 83 / E-mail : phdavis@numericable.fr

Adresser la correspondance à Philippe Davis – 11, RUE DE LETANG 78150 Rocquencourt

Site internet : www.boiteallais.com

 —-

L’Académie Alphonse Allais a été créée en 1954 à l’initiative de Henri Jeanson. Le premier académicien intronisé fut Eugène Ionesco.

Après délibérations d’un jury d’académiciens, les intronisations à l’Académie Alphonse Allais font l’objet d’une cérémonie officielle à Paris (en son siège de la place du Tertre) ou à Honfleur, ville natale d’Alphonse Allais.

Le collège des Académiciens s’enrichit ainsi chaque année de personnalités en vue, appartenant au monde des arts et de la culture : théâtre, cinéma, littérature, peinture et dessin, sculpture, mais aussi journalisme et chronique de presse écrite, télévisée et radiophonique.

 L’académie remet chaque année le Prix littéraire « Alphonse Allais ».

Défense de la langue française (DLF)

Créée en 1958, l’association Défense de la langue française a pour objectif de maintenir la qualité du français tout en ayant le souci de son évolution : ni laxisme ni purisme dépassé. Indépendante de tout courant de pensée religieux, philosophique ou politique, elle fonctionne essentiellement à l’aide des cotisations de ses membres. Cela lui permet d’avoir des liens constructifs avec les organismes publics concernés par la langue française, et en particulier l’Académie française et la Délégation générale à la langue française et aux langues de France.

DLF publie une revue trimestrielle, organise des déjeuners avec des conférenciers de prestige, organise aussi des concours de langue française : Le Plumier d’or, destiné aux élèves de 4e des collèges (avec le soutien de la marine nationale) ; La Plume d’or, pour les étudiants des Alliances françaises dans le monde entier (avec le soutien du Sénat) ; La Rapière d’or, destinée à tous les lecteurs de la revue.

Les membres sont invités à participer au travail de cercles spécialisés (domaines scientifique et technique, médecine, presse, sports et loisirs, Europe et monde), à l’observatoire de la langue et à l’application de la loi du 4 août 1994, aux réunions de contact et de travail dans diverses villes.

            Adhésions et/ou abonnements, tous renseignements

Défense de la langue française

222, avenue de Versailles, 75016 Paris

dlf.contact@orange.fr

Tél. : 01 42 65 08 87