Archives de Catégorie: A lire au jour le jour

Le mot du jour du jeudi 9 juillet 2020 (3)

La question du jour (et la réponse)

 

            Bonjour, Monsieur. Je  me pose la question de savoir s’il y a une règle stricte concernant « hors ». En tant que nom ou qu’adjectif, par exemple.

            Doit-on dire un « un hors-contexte » ?

 

            Cordialement. »

 

 

On peut assurément concevoir, à partir de locutions, la création de noms composés à trait d’union ayant « hors » pour premier élément…  Il en existe déjà un certain nombre qui sont lexicalisés plus ou moins généralement au sein des dicos usuels !  Il ne faudrait pas abuser du procédé, toutefois.

Je n’ai jamais vu d’entrée « hors-contexte   n. m. »  dans les dict. de référence ni son emploi  dans les médias du type : « C’est là un hors-contexte ».  Pour l’instant, il me semble donc que l’usage ne cautionne pas cette forme.

 

 

 

 

Le mot du jour du jeudi 9 juillet 2020 (2)

Des accents…

 

            Ce site est apolitique, et il n’est pas question d’y faire part d’opinions que, par ailleurs, on peut avoir…  Mais je condamne la stupidité de certains et certaines qui raillent bêtement l’accent de M. Jean Castex (il ne s’agit pas des amuseurs et humoristes…). Je les invite à lire, et à retenir, le beau poème « L’accent » (la Fleur merveilleuse) de Miguel Zamacoïs, qui fut notamment interprété par Fernandel :

 

 

 

L’accent

De l’accent ! De l’accent ! Mais après tout en ai-je ?
Pourquoi cette faveur ? Pourquoi ce privilège ?
Et si je vous disais à mon tour, gens du Nord,
Que c’est vous qui pour nous semblez l’avoir très fort
Que nous disons de vous, du Rhône à la Gironde,
« Ces gens-là n’ont pas le parler de tout le monde ! »
Et que, tout dépendant de la façon de voir,
Ne pas avoir l’accent, pour nous, c’est en avoir…

Eh bien non ! je blasphème ! Et je suis las de feindre !
Ceux qui n’ont pas d’accent, je ne puis que les plaindre !
Emporter de chez soi les accents familiers,
C’est emporter un peu sa terre à ses souliers,
Emporter son accent d’Auvergne ou de Bretagne,
C’est emporter un peu sa lande ou sa montagne !
Lorsque, loin du pays, le cœur gros, on s’enfuit,
L’accent ? Mais c’est un peu le pays qui vous suit !
C’est un peu, cet accent, invisible bagage,
Le parler de chez soi qu’on emporte en voyage !
C’est pour les malheureux à l’exil obligés,
Le patois qui déteint sur les mots étrangers !

Avoir l’accent, enfin, c’est, chaque fois qu’on cause,
Parler de son pays en parlant d’autre chose !…
Non, je ne rougis pas de mon fidèle accent !
Je veux qu’il soit sonore, et clair, retentissant !
Et m’en aller tout droit, l’humeur toujours pareille,
En portant mon accent fièrement sur l’oreille !
Mon accent ! Il faudrait l’écouter à genoux !
Il nous fait emporter la Provence avec nous,
Et fait chanter sa voix dans tous mes bavardages
Comme chante la mer au fond des coquillages !
Écoutez ! En parlant, je plante le décor
Du torride Midi dans les brumes du Nord !
Mon accent porte en soi d’adorables mélanges
D’effluves d’orangers et de parfum d’oranges ;
Il évoque à la fois les feuillages bleu-gris
De nos chers oliviers aux vieux troncs rabougris,
Et le petit village où les treilles splendides
Éclaboussent de bleu les blancheurs des bastides !
Cet accent-là, mistral, cigale et tambourin,
À toutes mes chansons donne un même refrain,
Et quand vous l’entendez chanter dans ma parole
Tous les mots que je dis dansent la farandole !

 

Le mot du jour du jeudi 9 juillet 2020 (1)

Les dictons du jour (fêtes : la Sainte-Procule et la Sainte-Amandine)

 

Avec la Sainte-Procule

Arrive la canicule.

 

Au 9 juillet

Le coucou se tait.

Le mot du jour du mercredi 8 juillet 2020 (1)

Le dicton du jour (fêtes :  la Saint-Edgard, la Saint-Thiébaut et la Sainte-Virginie)

 

A la Saint-Thiébaut,

Sème tes raves, arrache tes aulx.

 

Ail a deux pluriel : ails et aulx.

Si les têtes d’ail sentent trop fort, on peut alors parler de… dégâts des aulx.

L’absence de d final dans son prénom a inspiré à l’homme politique Edgar Faure le choix de son pseudo comme auteur de polars : « Edgar Sanday »…

Le mot du 7 juillet 2020 (3)

La devinette/jeu du jour

(ce n’est pas un concours)

 

Un écriteau en sapin a été placardé par le nouveau maire, un écologiste boute-en-train qui n’a rien d’un couche-tôt (comme le commandant)… Rédigé en lettres gothiques, à la peinture bleu outremer, cet avis rappelle… vertement qu’il est interdit de promener en laisse les perroquets.

Pouvez-vous dire à quelle heure l’édile a rédigé cet avertissement ?

–  à 4 heures du matin

– à midi

–  à 17 heures

– à 23 heures

 

 

 

 

(réponse le 10 juillet)

 

Le mot du 7 juillet 2020 (2)

La réponse au texte phonétique

 

« Au pays grec, Acis et Galatée, deux témoins hideux assez âgés, huèrent Hélène. »

 

Félicitations aux internautes qui ont envoyé cette réponse !!

Le mot du 7 juillet 2020 (1)

Le dicton du jour (fête : la Sainte-Raoul)

 

Quand à la Saint-Raoul le soleil brille

C’est le moissonneur qui grille.

Le mot du 6 juillet 2020 (3)

Le nom de collectionneurs du jour

Les tire-boutons, les tire-lacets, les tire-bottines, les crochets à oeillets… font la joie des pomofibulanomistes !

 

Le mot du 6 juillet 2020 (2)

Réponse à la devinette/calembour du 3 juillet

 

Plusieurs internautes ont fourni la réponse (« santons sous la pluie »), qui évoquait le chef-d’oeuvre de la comédie musicale filmée : Chantons sous la pluie.

Le mot du 6 juillet 2020 (1)

Le dicton du jour (fête : la Sainte-Mariette)

 

S’il pleut le six juillet,

Il pleuvra six semaines.