Archives de Catégorie: A lire au jour le jour

Le mot du 20 mars 2017 (1)

AGENDA :  Les activités et animations étant multiples, en ce mois de mars, il est bon de rappeler que la dictée annuelle de Sèvres, au Centre international d’études pédagogiques (… très bel endroit !), aura lieu samedi 25 mars, accueil à partir de 14 heures.

Renseignements et inscriptions :

06 07 59 17 08

ou  colignon.jean-pierre@orange.fr

*****

Agenda

Salle pleine pour la 13e dictée de Tours de la délégation tourangelle de Défense de la langue française. L’alacrité (je le rappelle : ce mot signifie « vivacité aimable, joyeuse ») des seniors s’est confondue avec l’entrain du fort contingent de jeunes venus avec leur professeur.  La dictée comme les jeux ont suscité un beau remue-méninges festif constaté par les journalistes comme par Mme Myriam Le Souef, adjointe au maire.  M. Philippe Le Pape, l’actif président de DLF Touraine, et sa fidèle équipe ont parfaitement organisé cet après-midi allègre et convivial.

*****

Samedi 25 mars : dictée de Sèvres (Hauts-de-Seine), au Centre international d’études pédagogiques.  Renseignements et inscriptions :  06 07 59 17 08 ou colignon.jean-pierre@orange.fr

——————————————-

N’ayant pas le don d’ubiquité, je ne pourrai pas être au Maroc cette année pour la finale du Championnat d’orthographe et de langue française,  fixée également au 25 mars, mais j’aurai comme d’habitude rédigé toutes les épreuves.

Le mot du 18 mars 2017 (1)

La formulation désopilante du jour

 

Le sujet ne prête pas à rire, a priori, puisqu’il s’agit de la mort de la reine Elizabeth II. Mais l’incongruité de l’ « attaque » d’un article dans les infos d’Orange vaut son pesant de cacahuètes !  L’auteur se lance comme suit : « Qu’adviendrait-il si la reine Elizabeth venait à mourir ? ». Le propos est clair :  que se passeRAIT-il si Sa Gracieuse Majesté VENAIT  –  ce n’est qu’une hypothèse !  –  à passer un jour de vie à trépas ?  La reine pourrait bien être, donc, immortelle… et le prince Charles n’accéderait jamais au trône, pas plus que d’autres descendants !

La bonne tournure aurait été : « Qu’adviendra-t-il au décès de la reine ? », ou : « Que se passera-t-il quand Elizabeth II mourra ? », etc.

 

*****

Le mot du 17 mars 2017 (2)

La faute du jour

 

            On peut être un éditorialiste et chroniqueur aguerri, rompu aux interventions en direct à la radio et à la télévision…  et se mélanger les pinceaux, comme on dit familièrement,  dans l’emploi de paronymes !

Non, des événements inattendus « n’influent » pas le vote de bon nombre d’électeurs !  Ils peuvent INFLUENCER ce vote, ou INFLUER SUR le vote… Le premier verbe est transitif direct :  « L’opinion du Premier ministre a influencé la décision du président de la République », tandis que, aujourd’hui, influer  se construit avec un complément introduit par la préposition sur : « La profession et l’âge des personnes interrogées influent beaucoup sur leurs réponses aux questions du sondage ».

 

*****

 

Le mot du 17 mars 2017 (1)

AGENDA : Demain, samedi 18 mars, nouvelle dictée annuelle à Tours : la « 13e dictée ludique », avec la délégation tourangelle de Défense de la langue française.

Les inscriptions sont en principe closes depuis le 16 au soir, pour des raisons de bonne organisation, mais les étourdi(e)s, les retardataires, pourraient peut-être bénéficier encore de la bienveillance des organisateurs, dans la mesure des places disponibles… Tentez  votre chance en téléphonant au 06 83 24 65 33 ou au 06 85 17 75 35, ou par tourainedlf@gmail.com

Amphithéâtre de la DDEC, 33, rue Blaise-Pascal, à Tours, à 14 h 30 (accueil et validation des inscriptions à partir de 14 heures). En face des cinémas CGR, arrêt « Gare » du tram.

Moins de 18 ans = participation gratuite. Plus de 18 ans = participation 5 euros.

Prix et vin d’honneur.

*****

 

 

 

Le mot du 16 mars 2017 (2)

AGENDA (suite) : petit commentaire.

Ce matin, jeudi 16 mars, dictée scolaire européenne annuelle, au lycée Jean-Pierre-Vernant de Sèvres, qui a à sa tête Mme Françoise Bonne. Responsable du Programme Europe-Education-Ecole,       M. Czeslaw Michaleski avait réuni cette année, pour cette animation en vidéodiffusion directe, quatre établissements franciliens et des établissement à Vienne, à Varsovie, à Madrid et en Slovaquie (secondes, premières, voire terminales). Tous les participants ont manifesté une belle alacrité… même si la plupart ne connaissaient pas trop ce mot que j’avais inséré dans la dictée !  :o))

(Je rappelle, car ce terme est souvent mal employé et/ou mal compris, qu’en dépit du son « cr » ce vocable n’a pas de connotation désagréable comme acrimonie, âpreté, âcreté…, mais désigne, bien au contraire, une sympathique vivacité, un entrain bien allègre, une joyeuse bonne humeur !)

Le ministère de l’Education nationale a manifesté son intérêt pour cette animation.

*****

 

 

Le mot du 16 mars 2017 (1)

AGENDA :  quelques informations.  –  La dictée du Salon de la langue française du mercredi 15, à la mairie du 7e arr., a vu la victoire d’un habitué des podiums, Paul Levart, avec une seule faute. Celui-ci a devancé de justesse Pierre Dérat (une faute et demie), qui s’était déjà mis en évidence en remportant le concours de culture générale au lycée La Rochefoucauld samedi 11, battant… d’un quart de point Guy Deschamps, autre familier des podiums des dictées et autres compétitions culturelles*. Mme Isabelle Mazodier et Clément Bohic ont terminé troisièmes ex aequo, avec trois fautes.

Avec une grande élégance, Paul Levart, Pierre Dérat et Clément Bohic, souvent honorés dans ces compétitions, ont abandonné leurs prix au bénéfice de leurs suivants au classement.

* Pierre Dérat et Guy Deschamps ont obtenu en la circonstance des scores exceptionnels sur un questionnaire (senior) qui portait sur la connaissance de la France, et où je n’avais pas mis de questions très faciles. Rappel : ce concours annuel est rédigé pour l’UCIAP 7e, l’AMOPA 7e, avec le soutien de Défense de la langue française (diplômes abonnements à la revue + cadeau de dizaines de numéros de ladite revue).

*****

 

Le mot du 15 mars 2017 (2)

Le nom de collectionneur (-euse) du jour

 

Les collectionneurs et collectionneuses de sifflets sont des sibilumophiles ou des galtomphilistes.

 

*****

Le mot du 15 mars 2017 (1)

AGENDA : Plus que quelques heures pour s’inscrire à la dictée du 7e arrondissement et aux autres animations proposées CE JOUR par le Salon de la langue française à la mairie du 7e arr., 116, rue de Grenelle. La salle de la dictée (début de la dictée programmé à 14 h 30, donc présence à 14 h / 14 h 15 souhaitée) est quasiment remplie d’ores et déjà, mais n’hésitez pas à téléphoner ( 01 53 58 75 60) pour vous inscrire : on fera le maximum pour accueillir tout le monde ! A toutes les animations.

 

 

 

Le mot du 13 mars 2017 (1)

AGENDA :  Si quelques bonnes volontés supplémentaires se manifestaient pour corriger les copies de la dictée du Salon de la langue française mercredi prochain 15 mars, ce ne serait pas du superflu…Merci beaucoup ! (Me contacter.)

Présence souhaitée :  à partir de 15 heures, à la mairie du 7e arrondissement,  116, rue de Grenelle. La correction des copies demande généralement une heure et quart / une heure et demie…