Archives de Catégorie: A lire au jour le jour

Le mot du 21 mai 2018 (1)

Le nom du jour de collectionneur(-euse)

Les collectionneurs et collectionneuses de bateaux en bouteille(s) sont des botumodelophilistes !

*****

Publicités

Le mot du 20 mai 2018 (1)

Le point d’orthographe/orthotypographie du jour

La 9e édition de la Dictée du patrimoine de Piriac-sur-Mer a permis de constater que certaines personnes ignorent les règles fondamentales portant sur l’orthographe des noms de communes françaises. Des noms que l’on a, pourtant, l’occasion de lire tous les jours dans les médias, ou que l’on a l’obligation de connaître quand on remplit des papiers d’état civil, différents documents administratifs ou professionnels, etc.

Je rappelle donc ces règles fondamentales :

1° Tous les termes composant des noms de communes s’écrivent avec une majuscule, sauf les prépositions et les articles internes :

Digne-les-Bains

Sainte-Foy-la-Grande

Bormes-les-Mimosas

Saint-Cloud

Issy-les-Moulineaux

Piriac-sur-Mer

Joué-lès-Tours

Fontenay-aux-Roses

2° Les articles initiaux s’écrivent avec une majuscule dès lors qu’ils font bien partie du nom propre, et ne sont pas suivis d’un trait d’union :

Le Havre

La Turballe

La Rochelle

La Havane

Le Caire

La Ferté-Alais

La Nouvelle-Orléans

3° L’apostrophe fait office de trait d’union :

Les Sables-d’Olonne

Le mot du 19 mai 2018 (1)

AGENDA : La 9e édition de la Dictée du Patrimoine de Piriac-sur-Mer s’est déroulée dans la bonne humeur, et par un temps splendide. L’alacrité a été renforcée par l’entrain d’une délégation des « Fêlés de l’orthographe », de Brest, conduite par Henri Le Guen. Merci à elles et à eux d’avoir uni convivialement le Finistère à la Loire-Atlantique autour du texte et des jeux !

*****

Le mot du 16 mai 2018 (1)

La question du jour (et la réponse)

« Bonjour, Monsieur Colignon,

Faut-il accorder, ou faut-il laisser figée au masculin l’expression « tout craché » dans la phrase : « Suivre ce parcours, pour cet énarque, c’est la voie royale tout craché ! » ? »

J’avoue que j’ai hésité : ne s’agit-il pas, en effet, d’une locution figée au masculin ?… Mais ne se laisse-t-on pas influencer par l’emploi très courant de : « C’est son portrait tout craché ! », qui, bien évidemment, est au masculin. Pourquoi serait-il erroné de dire et d’écrire : « Au même âge, c’est sa mère toute crachée ! » (accord de tout précédant un adjectif commençant par une consonne) ? Il faut accorder, je pense : « … c’est la voie royale, toute crachée ! ».

*****

Le mot du 14 mai 2018 (1)

Le calembour du jour

Le jour n’est plus loin où les Français n’auront plus que l’impôt sur les os… (D’après Alexandre Breffort.)

*****

Le mot du 13 mai 2018 (1)

Le point d’orthotypographie du jour

comédien-français (un), comédiens-français (des)

Pour bien marquer qu’il s’agit exclusivement des acteurs de la Comédie-Française* – qui peuvent, par ailleurs, être italiens, polonais, danois… –, la Maison de Molière a adopté elle-même une graphie logique pour ce nom commun : deux minuscules, avec un trait d’union. (Il est donc correct, licite, d’écrire : Ce comédien-français est russe…, mais, sauf à vouloir faire de l’humour, on évitera peut-être cette formulation !) :o))

*****

Le mot du 9 mai 2018 (3)

La question du jour n° 2 (et la réponse)

« Dans le cadre du développement durable, les collectivités territoriales utilisent de plus en plus des termes dérivés de l’écologie, comme écoquartier, et maintenant écobourg… ou éco-bourg ?
Je pencherai pour écobourg.
Vos explications étant toujours très claires, je vous remercie de me confirmer l’écriture des mots commençant par « éco ».
Cordialement. »

1° Il n’y a aucune raison d’écrire, comme je le vois dans certains articles, « écoQuartier(s) », avec un « Q » majuscule.

2° Il n’y a aucune raison de faire des différences entre « écoquartier », « écovillage », en un seul mot, et « éco-bourg », en deux mots. Il faut unifier toute cette famille de néologismes. La tendance étant nettement à l’agglutination, après, comme c’est quasiment toujours le cas, un passage par la mise entre guillemets et – ou – une graphie en deux mots, je pense qu’il faut adopter la graphie en un mot, sans trait d’union, pour tous ces mots.

3° Si « éco(-)hameau » devait être créé, j’hésiterais à agglutiner, parce que l’on est en présence d’un « h » aspiré… ;. « écohameau » ne me « botte pas », a priori. Je mettrais un trait d’union.

*****

Le mot du 9 mai 2018 (2)

La question du jour (et la réponse)

Bonjour, Monsieur Colignon,

Dans la phrase : « Non, penses-tu, tes fesses n’ont pas l’air énormes dans ce jean ! », le « penses-tu » est ironique. Mais l’accord est-il juste ? Est-ce une question ou est-ce un impératif ?

Merci pour votre aide.

Ce n’est pas un impératif, mais un emploi effectivement ironique, un tantinet persifleur, du genre « tu parles ! »… (« Tu dis que c’est une politique axée sur l’égalité ? Tu parles ! » ; « Elle aurait fait ça par pure générosité ? Penses-tu !! ».

Donc : penses-tu.

*****

Le mot du 9 mai 2018 (1)

AGENDA : La 9e édition de la Dictée du patrimoine de Piriac-sur-Mer (Loire-Atlantique) se déroulera le samedi 19 mai, à 14 heures (accueil), en la salle Dumet de l’Espace Kerdinio.

Quatre catégories, nombreux lots.

Renseignements et inscriptions (vivement souhaitées, mais les personnes se présentant à la dernière minute ne seront pas rejetées !) :

patrimoinepiriac@gmail.com

02 40 15 59 71

Le mot du 8 mai 2018 (2)

Le point d’orthotypographie du jour

Olympiques (jeux)

Dans l’Antiquité : les jeux Olympiques (minuscule à jeux, majuscule à Olympiques).

Mais, pour les Jeux modernes, à partir de 1896 : les Jeux olympiques, ce qui assure l’unification avec l’abréviation courante les Jeux.

*****